Célébrité

Lionel Benjamin, père de Mikaben, annonce la sortie d’une chanson travaillée avec son fils avant son décès

(TripFoumi Célébrité) – Ce dimanche 6 novembre 2022, dans les locaux de Miramar Cultural Center, en Floride, a eu lieu la célébration de la vie de Mikaben parti trop tôt pour l’orient éternel. Et lors de la prise de parole de la légende vivante, Lionel Benjamin, père de Mikaben, en présence de bon nombre d’artistes, proches et fans du défunt, une annonce on ne peut plus vivifiante a été faite à l’assistance. En effet, M. Benjamin a communiqué sur la sortie prochaine d’une 32eme chanson de noël travaillée en duo avec son fils décédé sur le podium de l’Accor Aréna. 

Le départ inattendu de Mikaben est un coup dur pour l’industrie musicale haïtienne, en particulier, et pour la culture, en général. Cette mort subite de Michael Benjamin dit Mikaben survenue le samedi 15 octobre 2022 (pour Haïti), en plein concert, laisse plusieurs projets musicaux du bien-aimé, en collaboration avec une pléiade d’artistes, inachevés. Des projets musicaux qui peut-être ne verront jamais le jour. Ne voulant pas gaspiller l’énergie que Mika investissait en studio, Lionel Benjamin Père et Lionel Benjamin Jr Alias T-Lion, frère et manager du défunt, décident de continuer le travail très apprécié de Mika pour le rendre encore plus immortel.

Le père de l’auteur-compositeur veut à tout prix finaliser une musique que Mika travaillait pour sa femme Vanessa. « J’ai la mélodie, je peux la terminer et l’envoyer à Vanessa de sa part », a-t-il déclaré pendant son discours de circonstance. La mère du chanteur, quant à elle, a pris la décision de poursuivre les projets sur l’éducation à la paix avec les membres de la communauté des médiateurs pour la paix en Haïti.  

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Jusqu’à son dernier soupir, Mika n’a pas cessé d’exprimer son amour pour Haïti, pour la musique haïtienne. L’un de ses plus grands tourments, pendant ses derniers jours sur terre, a été l’inexistence d’un système de droit d’auteur, privant les artistes d’une richesse à laquelle ils ont droit. Il disait tantôt à ses proches et très souvent à sa mère : « Dwa dotè ka rapòte Ayiti plis lajan ke touris ». Dans l’attente de la sortie de ce dernier morceau musical travaillé avec son père sur la Noël, l’on espère très sincèrement que les souhaits tant chéris de Mika puissent se réaliser un jour. Qu’il continue à reposer dans la paix et à intercéder pour le changement du statut économique des artistes haïtiens !

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker