SécuritéCrimeGang

Sa mère tuée, il transporte le cadavre dans ses bras pour éviter le pire !

(TripFoumi Enfo) – Au cours de cette semaine, des bandits armés ont attaqué le quartier de Carrefour-Feuilles. Ils ont chassé des policiers du Commissariat de Savane-Pistache, une manière pour les voyous de contrôler certaines activités commerciales au niveau de la zone. Bénificiant du renfort de leurs frères d’armes, des agents de l’ordre on pu reprendre le contrôle de ce poste de police. Le bilan des affrontements fait état d’au moins 6 morts, dont 4 bandits et deux civils, sans oublier des blessés. Un jeune homme a perdu sa mère, tuée par balle.

Pour éviter que les bandits mettent le feu au cadavre de sa maman, un jeune homme, dont on tait le nom, a dû s’empresser de déplacer le corps sans vie vers un autre endroit. Une vidéo amateur où l’on peut voir la scène est devenue virale sur les réseaux sociaux : Un enfant portant la dépouille de sa mère pour sauver le peu de dignité qui lui reste. Ceux et celles qui ont la vie sauve ont dû fuir la zone pour s’installer soit au Champ de Mars ou dans les locaux du Lycée de Carrefour-Feuilles.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Kathiana Pierre, 30 ans, mère d’un enfant de 9 ans, a été brûlée vive à l’intérieur de sa maison par des bandits armés, le jeudi 10 novembre à Savane-Pistache. Les criminels ont mis le feu à d’autres maisons dans cette localité. Depuis, les habitants se trouvent sur le qui-vive : des crépitements d’armes sont entendus. Des blindés de la PNH sont sur place.

Les malfrats refuseraient de baisser les bras dans leur volonté de contrôler la zone. Ce sont des soldats de Ti Lapli et ceux de Ti Makak qui s’allient pour attaquer Carrefour-Feuilles, selon Abelson Gros-Nègre, ancien policier, interpellé par la situation. Ainsi, il demande au haut commandement de continuer à apporter son aide aux Policiers présents sur les lieux.

Plusieurs quartiers de la capitale haïtienne sont pris en otage par des bandits armés qui imposent leurs lois. Depuis juin 2021, le quartier de Martissant est abandonné aux mains des civils armés qui tuent, rançonnent, violent. À quand une intervention policière pour mettre hors d’état de nuire les bandits ?

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker