Haïti

Les visas américains de deux actuels ministres haïtiens révoqués discrètement par les État-Unis

(TripFoumi Enfo) – Après l’adoption de la résolution du Conseil de Sécurité des Nations Unies à la fin du mois d’octobre concernant la mise en place d’un régime de sanctions contre les gangs armés en Haïti et leurs commanditaires, plusieurs visas américains d’un certain nombre d’Haïtiens dont deux ministres de l’actuel gouvernement, dirigé par Ariel Henry, ont été discrètement révoqués.

Sans citer de noms, le journal Miami Herald a révélé que les autorités américaines ont annulé les visas américains d’un nombre important d’Haïtiens de façon discrète. Dans la liste américaine se trouvent deux ministres faisant partie du gouvernement en place. Le quotidien Le Nouvelliste, de son côté, dans un article, affirme que les ministres dont les visas sont révoqués ont été démis de leurs fonctions.

Rappelons que le gouvernement haïtien avait remplacé deux de ses ministres, sans préciser à la presse les motifs de cette décision prise dans un contexte aussi fragile. Il s’agit de Liszt Quitel et Berto Dorcé, respectivement ministre de l’Intérieur et ministre de la Justice. Le Nouvelliste a indiqué que les ministres virés par Ariel Henry ont été visés par les États-Unis.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Le 4 novembre dernier, les États-Unis et le Canada avaient annoncé avoir sanctionné l’actuel président du Sénat, Joseph Lambert, et l’ancien Sénateur Youri Latortue pour leur participation, depuis environ une vingtaine d’années, dans le trafic illicite de stupéfiants et d’avoir fait usage de leur fonction publique pour faciliter les activités criminelles des gangs armés en Haïti. Contre Lambert et Latortue, Éric Stromayer, chargé d’Affaires américaines, avait déclaré, lors d’un entretien exclusif à Magic 9, au début du mois de novembre, que son pays détient des dossiers complets prouvant que ces deux anciens conseillers spéciaux de Michel Joseph Martelly participaient pendant des années dans des activités de drogue.

Le Canada, contrairement aux États-Unis, publie la liste des personnalités politiques sanctionnées. Au moins huit (8) personnes de l’élite politique haïtienne sont déjà sanctionnées par le pays de Justin Trudeau pour leur implication au financement des gangs armés en Haïti. Joseph Lambert, Youri Latortue, Hervé Fourcand, Rony Célestin, Gary Bodeau, Michel Martelly, Jean-Henry Céant et Laurent Lamothe sont les noms des personnalités haïtiennes dont les avoirs au Canada sont gelés.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker