SécuritéKidnapping

Kidnapping déjoué à Delmas, un bandit tué, une arme à feu et un véhicule récupérés

(TripFoumi Enfo) – Malgré l’annonce de sanctions prises par des pays comme le Canada et les États-Unis contre certains acteurs de l’élite politique haïtienne pour leur implication dans le financement des gangs armés en Haïti, les bandits ne chôment pas. Ce mardi 22 novembre, des agents de la Police Nationale d’Haïti ont réalisé une importante intervention pour déjouer un kidnapping au niveau de Delmas. Bilan, un présumé kidnappeur tombé dans des échanges de tirs, une arme de guerre et un véhicule confisqués par les Forces de l’ordre.

L’arme de guerre confisquée est de marque Kalachnikov. Le déroulement de l’opération ? Une alerte a été lancée concernant la présence d’un véhicule suspect à bord duquel se trouvaient des individus armés au niveau de Pétion-Ville. Des policiers de plusieurs unités spécialisées dont le SWAT et l’UDMO de l’Ouest ainsi que des agents du Commissariat de Port-au-Prince, de la Direction Centrale de la Police Routière (DCPR), ont été mobilisés, poursuivant ce pick-up de couleur grise, depuis le quartier de Montagne Noire, Pétion-Ville.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!
Kidnapping déjoué à Delmas, un bandit tué, une arme à feu et un véhicule récupérés

Arrivés à Delmas 83, les individus à bord du véhicule suspect ont fait feu en direction des agents de la police, qui, à leur tour, ont risposté à temps, selon la PNH. Ce qui a occasionné la mort d’un présumé kidnappeur, et les autres malfrats se sont échappés.

Le véhicule que conduisaient les voyous armés a été volé. Le pick-up est impliqué, selon l’institution policière, dans plusieurs cas de kidnapping dans la zone métroplitaine de Port-au-Prince. Le propriétaire du véhicule en question a été, lui aussi, victime de kidnapping.

À rappeler que, depuis plusieurs années, les noms de certaines personnalités importantes de la classe politique haïtienne sont cités comme des bras financiers des gangs armés. Au moins 10 personnalités dont l’ancien président Michel Joseph Martelly sont déjà sanctionnées par le Canada, ou encore les États-Unis.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker