Corruption

Inculpé pour détournement de 1.8 milliard d’euros, l’ex-président comorien Sambi condamné à perpétuité

(TripFoumi Enfo) – L’ancien président des Comores, Ahmed Abdallah Sambi, a été condamné à la réclusion à perpétuité, ce lundi 28 novembre 2022. L’ex-chef d’État comorien était accusé d’avoir détourné un fond évalué à 1.8 milliard d’euros sous sa présidence de 2006 à 2011.

La Cour de sûreté de l’État a condamné à vie l’ancien président Sambi pour haute trahison. Cette décision prise par cette juridiction spéciale ne peut pas faire l’objet d’appel.

Ahmed Abdallah Sambi, 64 ans, principal opposant de l’actuel président Azali Assoumani, est accusé d’être impliqué dans un scandale de « citoyenneté économique ». En 2008, l’ancien président avait fait voté une loi permettant de vendre au prix fort des passeports à des gens en quête d’une nationalité. Selon le procureur, cet acte considéré comme haute trahison, s’élève à plus de 1.8 milliard d’euros.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

« Ils ont donné à des voyous le droit de vendre la nationalité comorienne comme on vendrait des cacahuètes », avait fustigé un avocat de la partie civile, Me Éric Emmanuel Sossa. 

D’après Jean-Gilles Hallimi, un avocat de la défense, « aucune trace de cet argent n’a été démontré, aucun compte découvert ».

Depuis plus de quatre ans, l’ancien président Sambi était en détention préventive pour des accusations de corruption. En septembre, les faits avaient été requalifiés en haute trahison, crime qui, selon l’avocat de défense, Me Halimi, n’existe pas en droit comorien.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker