SportFootball

15 points de pénalité pour la Juventus

(TripFoumi Sport) – La Juventus est dans la tourmente. Le club de Turin a écopé de 15 points de pénalité en raison de fraudes sur ses transferts. Les trois hommes forts de l’équipe, Fabio Paratici, Pavel Nedved et Andrea Agnelli, ont été sanctionnés, le vendredi 20 janvier.

Encore une question de sanction et retrait de points pour la Vieille dame. La Fédération italienne a infligé 15 points de sanction à la Juventus pour des fraudes comptables lors de transferts de joueurs entre 2018 et 2021. Le plus dur, c’est que la soustraction des points prend effet cette saison même.

La Juventus dégringole ainsi au classement et passe de la troisième à la dixième place avec désormais 22 points pour 18 journées. C’est donc une terrible nouvelle pour les supporters bianconeri qui ne verront pas leur équipe en lutte pour le titre mais aussi pour une place en Ligue des Champions.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

En effet, le club piémontais a été accusé d’avoir surévalué les prix de vente dans certains transferts de joueurs et avoir ainsi enregistré dans leurs comptes des bénéfices injustifiés. Concernant les dirigeants, l’ex-directeur sportif, Fabio Paratici, est banni du monde du football durant deux ans et demi, deux ans pour le président démissionnaire Andrea Agnelli, un an pour le coordinateur sportif Federico Cherubini et huit mois pour l’ancien membre du conseil d’administration Pavel Nedved.

« La Cour d’appel fédérale, présidée par Mario Luigi Torsello, a accepté en partie l’appel de la Procura Federale (Procureur de la FIGC) sur la révocation partielle de la décision de la Corte Federale di Appello a Sezioni Unite no. 89 du 27 mai dernier, sanctionnant la Juventus de 15 points de pénalité à purger au cours de la saison de football actuelle et d’une série d’interdictions pour 11 dirigeants de la Juventus (30 mois pour Paratici, 24 mois pour Agnelli et Arrivabene, 16 mois pour Cherubini, 8 mois pour Nedved, Garimberti, Vellano, Venier, Hughes, Marilungo et Roncaglio). La Cour a confirmé l’acquittement des huit autres clubs impliqués (Sampdoria, Pro Vercelli, Genoa, Parme, Pise, Empoli, Novara et Pescara) et de leurs directeurs et managers respectifs », peut-on lire dans le communiqué de l’instance transalpine.

Notons que l’ensemble de la direction avait décidé de démissionner le 28 novembre 2022. La faute à des problèmes financiers très conséquents, mais là, c’est du très lourd pour le club le plus titré de la Série A.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker