À la uneDiplomatieLe Premier Ministre

Ariel Henry vide son sac à l’ONU

Le Premier ministre Ariel Henry est intervenu, vendredi 22 septembre 2023, sur la tribune des Nations Unies à New York. Il renouvelle la demande du gouvernement d’obtenir le soutien d’une mission multinationale de sécurité pour encadrer la Police nationale afin de répondre aux défis sécuritaires du pays.

Le docteur Ariel Henry a prononcé son discours, vendredi 22 septembre, lors de la 78e Assemblée générale des Nations Unies. Il a souligné les défis mondiaux auxquels est confronté le programme 20-30 des Nations Unies en raison de divers conflits dans de nombreuses régions du monde.

Le chef du gouvernement a dressé un bilan catastrophique de la situation générale du pays, aggravée par la détérioration de l’insécurité alimentaire et de la crise sanitaire dans le monde, ce qui a un impact sur la perspective de développement durable des Nations Unies.

Le locataire de la Primature souligne qu’il y a plus de 258 millions de personnes sur la planète qui souffrent d’insécurité alimentaire en raison des conflits dans le monde. Il plaide en faveur d’une action appropriée, notamment dans l’intérêt des pays les plus vulnérables, pour les aider à faire face à l’impact de la crise mondiale à laquelle sont confrontées les populations.

Le Chef du gouvernement haïtien demande aux pays amis d’Haïti de prendre des mesures urgentes pour contribuer à créer un avenir meilleur pour la population haïtienne afin de rétablir la sécurité et la stabilité.

Il a renouvelé la demande de son gouvernement d’obtenir le soutien d’une mission multinationale de sécurité pour encadrer la Police nationale afin de répondre aux défis sécuritaires du pays de manière à ce que la population puisse circuler librement, ce qui représente selon lui la plus grande priorité de son gouvernement.

Par ailleurs, le Dr Ariel Henry a souligné que l’économie mondiale a pris un coup important, notamment avec l’épidémie de Covid-19, qui a encore des conséquences majeures pour de nombreux pays dont Haïti.

Il a souligné l’inflation galopante due principalement à la détérioration de la situation sécuritaire du pays.

Il déplore le phénomène du changement climatique qui impacte considérablement la vie en Haïti. Il rappelle plusieurs catastrophes comme le passage d’ouragans qui détruisent certaines fois des infrastructures économiques, scolaires, sanitaires dans le pays.Il a dénoncé les exactions des gangs armés dans le pays qui incendient, tuent, kidnappent, violent, bloquent des routes et chassent la population dans plusieurs régions de la capitale et dans plusieurs villes de province.

Le Premier ministre Ariel Henry a déclaré qu’environ 16 500 personnes ont abandonné leurs domiciles pour échapper à la violence des gangs. “Ces catégories de personnes vivent dans des conditions graves et sous la menace de problèmes de santé publique comme le choléra”, a dénoncé le chef du gouvernement.

Ariel Henry a aussi dénoncé la violation systématique des droits de l’homme dans le pays en raison de la crise multidimensionnelle qui compromet la paix et la stabilité du pays et de la région. Il pointe le phénomène des enlèvements et des violences sexuelles, de la traite des êtres humains, du trafic d’organes qui impactent négativement l’économie du pays.

Il en a profité pour présenter le conflit entre les 2 Républiques qui partagent l’île d’Haïti. Le docteur Ariel Henry plaide en faveur du dialogue pour résoudre le conflit entre Haïti et la République Dominicaine. La rivière Massacre est une ressource binationale, Haïti a le droit de l’exploiter au même titre que la République Dominicaine, selon le chef du gouvernement.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker