À la une

Do Boule : un spectacle pour dire la situation des ouvrières

La pièce “Do Boule”, mise en scène par le jeune comédien Kav-Alye Pierre, a été jouée, vendredi 22 septembre dernier, au local de l’Institut Français d’Haiti, dans une atmosphère détendue et survoltèe. Les acteurs ont conquis le public.

Écrite dans le cadre d’une documentation réalisée par l’entreprise dénommée “Les Ateliers Encriture”, “Do Boule” raconte l’histoire des ouvrières, c’est-à-dire l’histoire des “poto mitan”, “mère-père” qui essaient de joindre les deux bouts pour éduquer leurs enfants, leur donner à manger en dépit de tout.

Le théatre est un miroir à partir duquel on met à nu les dessous d’une société. Ce sont les mœurs qu’on scrute lorsque l’acteur nous prête son corps, son âme, voilà ce que viennent de faire les hommes et les femmes des “Ateliers Encriture”. Cette pièce a fait refléchir le public à la situation de ces femmes battantes dans les factories. Ces “poto mitan” qui gardent le sourire malgré tout.

Do Boule : un spectacle pour dire la situation des ouvrières

Avec des gestes qui captent l’attention, le public est conquis. Le message est passé ; penser à celles qui ont galéré pour mettre quelque chose dans la bouche. Penser à la misère des ouvrières et leurs salaires misérables.

Selon Ronald Vital, comédien de formation et bibliothécaire à l’Université Quisqueya, cette pièce l’a mis dans un état où il trouvait urgent de penser à ces femmes père-mère, à leur maltraitance. Pour lui, c’est une pièce assez originale vu le sujet touché. Ce spectacle m’a beaucoup plu, dit-il d’un ton satisfait. D’après Yves Gustave, pour qui le théâtre est comme un enfant qui ne sait ni lire ni écrire, et pourtant qui observe, nous parle, qui a besoin de la main de l’autre pour se sentir vivant, mais tout en se résumant en trois verbes ; observer, construire et proposer, ce spectacle est un pretexte d’acceptation de soi et de l’autre.

Do Boule : un spectacle pour dire la situation des ouvrières

Ce spectacle a eu lieu grâce à la participation des artistes comme Daphna Remedor (Comédienne), Dieuvela Cherestal (Comédienne), Jules Bénédic Riche-Card, Kerby Jimmy Toussaint (Musicien), Kav Alye-Pierre (Metteur en scène), et aussi Micaëlle Charles.

Basés à Port-au-prince, les “Ateliers Encriture” est une compagnie de théâtre qui réunit des comédiens, des musiciens et des chanteurs dans l’unique objectif de promouvoir les œuvres littéraires, spécialement la poésie, dans une perspective de travail de mémoire. Ils font également la promotion pour des valeurs liées au civisme et au développement durable. L’idée de créer cette structure a pris naissance en 2017 au sein du Club de Lecture de la Bibliothèque Monique Calixte (BMC) après la participation du Directeur Artistique à un atelier de poésie animé par le fameux poète haïtien Bonel Auguste.

KERBY VILMA

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker