À la uneGangSécurité

Mirebalais également secoué par l’insécurité

La commune de Mirebalais s’est endormie dans la tourmente dans la nuit du lundi 25 au mardi 26 septembre. Des tirs à l’arme automatique ont été entendus un peu partout, notamment dans les environs de l’Hôpital Universitaire de Mirebalais. Panique totale chez les médecins, les malades et les parents de ceux-ci, selon les premiers éléments d’information.

Depuis le vendredi 22 septembre, une situation de panique sévit dans le département du Centre, notamment dans la commune de Saut-d’Eau où des individus armés ont tué, blessé des habitants et ont volé des véhicules. Si un calme était remarqué au cours du week-end, toutefois les bandits ont repris du service lundi.

Cette fois-ci, ils on attaqué non seulement Saut-d’Eau, mais aussi Mirebalais vers 2 heures du matin. Des alertes ont été lancées aux autorités policières par des membres de la population civile pour demander une intervention illico, mais en vain.

Une bonne partie des départements de l’Ouest et de l’Artibonite se trouve sous la coupe réglée des groupes armés, celui du Centre va-t-il connaître le même sort ? À quand une intervention des autorités pour en finir avec le banditisme ?

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker