Nations UniesÀ la une

L’ONU et les États-Unis mettent en garde contre une famine due aux bombardements à Gaza

Les voix d’alarme se multiplient concernant une éventuelle invasion terrestre de Gaza. L’Organisation des Nations Unies (ONU) et les États-Unis sont montés au créneau, samedi 14 octobre 2023, pour tirer la sonnette d’alarme sur une famine imminente dans les régions les plus touchées au cours du conflit opposant Israël et le Hamas.

Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a appelé Israël à « éviter une catastrophe humanitaire » et a appelé à « un accès humanitaire immédiat à Gaza, pour apporter du carburant, de la nourriture et de l’eau à tous ceux qui en ont besoin ».

Le président américain Joe Biden a, de son côté, réitéré son engagement à donner à Israël « ce dont il a besoin pour se défendre et répondre à ces attaques », mais a pris ses distances avec la fureur vengeresse de Netanyahu.

« Nous ne pouvons pas perdre de vue le fait que l’écrasante majorité des Palestiniens n’a rien à voir avec le Hamas et les attaques atroces du Hamas et qu’ils en souffrent également », a déclaré le président américain dans un discours à Philadelphie.

Auparavant, son secrétaire d’État, Antony Blinken, avait demandé à Israël de prendre « toutes les précautions possibles » pour éviter la mort de civils.

L’attaque meurtrière du Hamas contre Israël ne justifie pas la « destruction illimitée » de l’enclave palestinienne, a prévenu pour sa part le Comité International de la Croix-Rouge (CICR).

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker