À la une

Burkina Faso : un hommage national rendu à Thomas Sankara par Ibrahim Traoré

Un vibrant hommage a été rendu à l’ancien président révolutionnaire Thomas Sankara par le régime de transition au Burkina Faso. Assassiné le 15 octobre 1987, la mémoire de Thomas Sankara a été honorée le dimanche 15 octobre, à Ouagadougou, lors d’une sobre cérémonie marquant le 36e anniversaire de sa mort. L’événement a été tenu devant la grande statue de Thomas Sankara, érigée dans la capitale du Burkina Faso en 2019, à l’endroit où l’ex-président a été assassiné et inhumé en février.

Arrivé au pouvoir grâce à un coup d’État, le chef de la transition, Ibrahim Traoré, a présidé la cérémonie, en compagnie de plusieurs membres du gouvernement et des présidents de différentes institutions. Une gerbe de fleurs a été déposée au pied de la statue de Sankara par le capitaine Traoré. Le gouvernement de Traoré a adopté un décret, au début du mois d’octobre 2023, élevant Thomas Sankara au rang de « héros de la nation ».

Thomas Sankara avait pris le pouvoir au Burkina Faso grâce à un coup d’État réalisé en août 1983. L’icône panafricaine a été assassinée lors d’un coup d’État fomenté par son numéro 2, Blaise Compaoré. Le jour de l’assassinat de Sankara, il participait dans une réunion au siège du Conseil National de la Révolution (CNR), qu’il avait créé, lorsqu’un commando de soldats putschistes est arrivé sur place et l’a abattu avec ses compagnons.

Suite à l’assassinat de Sankara, Blaise Compaoré est resté au pouvoir jusqu’à une insurrection populaire qui a entraîné sa chute en 2014. Vivant en Côte d’Ivoire, Blaise Compaoré a été condamné à la prison à perpétuité pour son implication dans la mort de Thomas Sankara lors d’un jugement par contumace prononcé par le tribunal militaire de Ouagadougou.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker