À la uneImmigrationUSA

États-Unis : un accord conclu entre l’administration Biden et des familles de migrants séparées

Un accord à l’amiable a été conclu entre l’administration du président américain, Joe Biden, et des familles de migrants séparées à la frontière avec le Mexique en vertu d’une politique de son prédécesseur, Donald Trump. L’annonce a été faite, lundi 16 octobre, par le ministre de la Justice des États-Unis, Merrick Garland.

L’administration Trump avait mis en place une politique dénommée « Tolérance zéro » consistant à engager des poursuites pénales contre toute personne entrée illégalement par la frontière. Cette politique avait entraîné la séparation de près de 4 000 mineures avec leurs parents. En revanche, les parents pouvaient être immédiatement placés en détention sans leurs enfants.

Selon les déclarations du ministre Merrick Garland, cité dans un communiqué, « la pratique de séparer des familles à la frontière sud-ouest était honteuse ». L’accord mettant fin à une action collective engagée en 2018 devant un tribunal fédéral de Californie, doit encore être soumis à l’approbation d’un juge. Des aides aux familles concernées pour les procédures d’immigration, le logement et les soins, sont, entre autres, des mesures prévues dans cet accord.

Dans la foulée de son arrivée à la Maison Blanche, une cellule dédiée à identifier et localiser les familles de migrants séparées a été créée en février 2021 par le président Joe Biden. Cette cellule a jusqu’à date « regroupé plus de 750 enfants avec leurs familles » et en a recensé 85 autres sur le point de l’être.Ayant mené la procédure, l’influente organisation de défense des droits civiques ACLU s’est réjouie d’être parvenue à « un accord historique » permettant de « refermer l’un des plus sombres chapitres de l’administration Trump ».

« Un élément essentiel de cet accord est que le gouvernement a finalement accepté de ne pas renouveler cette politique de tolérance zéro », insiste l’ACLU.

Les drames vécus par les familles séparées avaient provoqué un scandale au sein des républicains. En conséquence, l’administration Trump a mis un terme à sa politique de tolérance zéro.

Par ailleurs, un juge fédéral avait ordonné la réunification des familles divisées, cela n’avait pas empêché à l’administration de continuer à séparer des familles en utilisant la règle permettant d’arrêter et d’expulser un parent sans-papiers s’il a commis un délit grave.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker