À la une

Les États-Unis sous la menace d’une frappe préventive de la Corée du Nord

Les États-Unis sont menacés d’une frappe préventive par la République Populaire Démocratique de Corée (RPDC), le nom officiel de la Corée du Nord, parce qu’ils auraient transféré leurs « atouts stratégiques » vers la péninsule coréenne. C’est ce que l’Agence centrale de presse coréenne a rapporté.

En effet, le bombardier B-52 et le chasseur furtif F-22 Raptor ont, selon des informations fournies par l’Agence centrale de presse coréenne, été envoyés dans la région. Pour une première fois, les États-Unis, la Corée du Sud et le Japon ont prévu de faire des exercices aériens conjoints.

« La page de l’histoire où le droit de frappe préventive restait le monopole des États-Unis est tournée », peut-on lire dans le communiqué que l’Agence centrale de presse coréenne a rapporté.

Récemment, lors d’une importante réunion parlementaire qui a eu lieu à la RPDC, Kim Jong-un avait décidé d’inscrire dans la Constitution sa politique de renforcement de sa force nucléaire.

D’après l’Agence de presse Yonhap, cela faisait suite à l’adoption d’un décret un an plus tôt d’une nouvelle loi nucléaire autorisant l’usage de l’arme nucléaire de manière préemptive, ainsi qu’à une désignation dans la Constitution comme un État nucléaire « irréversible ».

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker