GuerreÀ la une

70 % de la population de Gaza déplacée et la moitié des maisons détruites

70 % de la population de Gaza est déplacée et la moitié de ses maisons sont totalement ou partiellement détruites par les bombardements israéliens après 16 jours de guerre entre Israël et le groupe islamiste Hamas, a déclaré ce dimanche 22 octobre 2023 le bureau de presse du gouvernement de Gaza.

Le bilan ne cesse de s’alourdir en raison de la guerre entre Israël et le Hamas. 70 % de la population des régions ciblées a été contrainte de vider les lieux.
Cela implique le déplacement interne d’au moins 1.4 million de personnes parmi les 2.3 millions d’habitants de Gaza.

Environ la moitié d’entre eux sont hébergés dans 217 refuges, et le reste a été hébergé chez des parents, des amis ou des connaissances, selon les autorités locales.

Depuis le début de la guerre, 4 651 Palestiniens sont morts à Gaza à cause des bombardements aveugles d’Israël, dont 1 873 enfants, 1 023 femmes et 187 personnes âgées ; et 14 245 autres ont été blessés, selon le dernier décompte du ministère de la Santé de la bande de Gaza.

En outre, 31 mosquées ont été détruites et trois églises endommagées, et depuis trois jours on a assisté à une intensification des bombardements aériens sur l’enclave, a dénoncé Gaza qui a accusé Israël de “ne pas avoir de lignes rouges”.

Comme détaillé, quelque 164 000 maisons « ont été partiellement ou totalement endommagées » et 5 635 bâtiments résidentiels ont été « complètement démolis ». Quelque 67 sièges du gouvernement, des dizaines d’équipements et de services publics qui composent la fragile infrastructure civile du lieu ont également été détruits ou ont subi de graves dommages.

À cela s’ajoutent 176 écoles « qui ont subi des dégâts, dont 30 sont hors service » en raison des attentats.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker