USAÀ la uneHaïti

Les États-Unis annoncent la création d’une unité d’enquête en Haïti

Le Département d’État américain a annoncé, vendredi 20 octobre, la création d’une unité d’enquête criminelle transnationale en Haïti. Cette entité aura pour mission de « faciliter les enquêtes et les poursuites sur les crimes transnationaux, y compris ceux qui ont un lien avec les États-Unis ».

L’information a été publiée par le biais d’un communiqué de presse de l’entité américaine susmentionnée, dans lequel il a été indiqué que cette unité se concentrera sur la poursuite des crimes liés à la contrebande d’armes à feu et de munitions, à la traite des êtres humains et à l’activité des gangs transnationaux.

« Nous continuerons d’utiliser tous les outils disponibles pour promouvoir l’obligation de rendre des comptes pour les acteurs corrompus, les individus qui soutiennent la violence des gangs et d’autres activités criminelles en Haïti. Les États-Unis restent déterminés à promouvoir la paix et la prospérité pour le peuple haïtien », peut-on lire dans le document.

De même, le Département d’État américain se montre satisfait de l’approbation par le Conseil de sécurité de l’ONU d’une résolution renouvelant l’embargo sur les armes à destination d’Haïti afin d’empêcher la fourniture d’armes à des acteurs non étatiques.

Les USA se sont réjouis aussi des sanctions imposées à un groupe d’individus. Les États-Unis avaient également imposé des sanctions à plus de 50 personnes accusées d’avoir sapé, soutenu ou financé les processus démocratiques d’Haïti.

Le Département d’État a déclaré que les États-Unis « continuent de prendre des mesures » pour empêcher le flux illégal d’armes à feu des États-Unis vers les Caraïbes, indiquant que son gouvernement utilise les nouveaux pouvoirs criminels de la loi bipartisane sur la sécurité des communautés pour identifier et tenir responsables les trafiquants d’armes à feu.

Alors que les États-Unis viennent d’annoncer cette décision, le rapport du groupe d’experts de l’ONU a déclaré qu’Haïti recevait la plupart de ses armes à feu de la République Dominicaine et des États-Unis d’Amérique.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker