HaïtiÀ la une

L’une des femmes qui travaillent dans la construction du canal risque de perdre un œil

Victime sur le site de la construction, l’une des femmes qui travaillent jour et nuit pour l’avancement des travaux du canal sur la Rivière du Massacre a besoin d’aide en urgence. Selon les informations relayées par le journaliste Thériel Thélus, elle devrait subir une opération chirurgicale après avoir été frappée dans l’œil, mais elle n’en a pas les moyens financiers.

Thériel Thélus, le présentateur de l’émission “Ti Koze ak TT”, avait signalé vendredi dernier que cette dame semblait avoir un malaise au niveau d’un œil. L’équipe de TripFoumi Enfo a été s’enquérir auprès d’elle ce samedi 21 octobre et a confirmé qu’effectivement elle a été touchée dans l’œil en question par un marteau alors qu’un ouvrier était en train de travailler. Selon ses dires, les médecins lui ont demandé de se faire opérer, mais faute de moyens, elle ne peut pas encore s’y soumettre.

Cette dame vivait en République Dominicaine. Elle, son mari et ses enfants ont été expulsés par le gouvernement dominicain. Dès lors, même en étant pas de Ouanaminthe, elle offre ses services aux travaux de construction du canal.

“Je pense que les managers auraient pu le remarquer et lui apporter une aide”, a écrit Thériel Thélus dans une longue publication sur sa page Facebook.

Dans ce même esprit d’équipe manifesté pour la réalisation de cette prise dans le but d’irriguer les plaines de Maribaroux, il serait important de lui donner la possibilité de se faire opérer avant que la situation ne s’aggrave.

L’union fait la force ! Kanal la pap kanpe !

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker