À la une

“Que Joseph Félix Badio soit gardé en lieu sûr !”, recommande Pierre Espérance

L’un des cerveaux de l’assassinat du Président Jovenel Moïse a été arrêté le jeudi 19 octobre à Pétion-Ville. Craignant pour la sécurité du présumé assassin, Pierre Espérance, responsable du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) souhaite que Joseph Félix Badio soit gardé en lieu sûr.

Gardé à la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ), Badio risquerait d’être envoyé soit à la prison civile de Port-au-Prince ou à celle de la Croix-des-Bouquets, selon les premiers éléments d’information. À une telle idée, Pierre Espérance s’y oppose.

Le choix de placer le présumé criminel dans l’une de ces prisons risque de compromettre la démarche de justice dans le cadre du meurtre du Président Jovenel Moïse, survenu dans la nuit du 6 au 7 juillet 2021 dans sa résidence privée à Pèlerin 5.

Il dit être inquiet pour la sécurité personnelle de M. Badio. Par ailleurs, il pense que celui qui est proche du pouvoir pourrait continuer à coordonner ses activités même à l’intérieur de sa cellule.

Par rapport à l’importance de Badio pour faire avancer l’enquête, M. Espérance croit qu’il doit être placé dans un endroit bien sécurisé où il n’y aura ni évasion ni mutinerie.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker