À la une

Canal-Ouanaminthe : des fonds collectés par des églises haïtiennes pour la poursuite des travaux

Tous les secteurs de la vie nationale manifestent leur volonté pour la continuité de la construction du canal sur la Rivière du Massacre. Ainsi, le dimanche 22 octobre 2023, plusieurs églises haïtiennes ont adopté une résolution pour collecter des fonds et apporter leurs supports à la population ouanaminthaise. Dans cet esprit de solidarité, les dirigeants de ces différentes églises se rendront bientôt à Ouanaminthe pour remettre ces fonds collectés au comité responsable des travaux de construction.

L’un des pasteurs n’a pas caché son contentement par rapport à cette noble initiative entreprise par les Ouanaminthais. Il s’agit du pasteur Jean Baptiste Jean-Claude, dont l’Assemblée a également contribué à la collecte des fonds. Pour lui, la construction du canal d’irrigation sur la rivière frontalière de Dajabón est un indice qui prouve qu’il y a encore de l’espoir : une nouvelle Haïti est encore possible.

En effet, depuis la fameuse entente entre les noirs et les mulâtres qui a conduit à la lutte de l’indépendance d’Haïti, les Ouanaminthais ont fait ce qu’aucun gouvernement haïtien n’a pu : « réunir tous les Haïtiens autour d’une seule cause ».

« Deux ans après la proclamation de l’indépendance d’Haïti, des Pétionistes et des Chistophiens ont assassiné l’empereur, et en janvier 1807, entre eux éclatait la bataille de Sibert. Mais, le canal d’irrigation a réussi à réunir tous les enfants de ce terroir », a poursuivi l’homme religieux.

« Nous sommes des religieux, mais en même temps des citoyens préoccupés par ce qui se passe dans le pays. Nous sommes des victimes. Si quelque chose de positif est fait, nous devons nous y allier. La construction du canal « symbolise l’espoir, le changement et une nouvelle vie pour Haïti », alors que la dépendance du pays voisin est une triste chose », peut-on lire dans un article de Listín Diario.

Les autorités dominicaines ont beau tout tenter pour stopper la construction du canal d’irrigation sur la Rivière du Massacre, en relatant que les travaux de construction ne respectaient pas les normes, mais, ces faits ne vont pas empêcher l’achèvement des travaux. « Kanal la P ap Kanpe ! »

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker