À la uneHaïtiSécurité

Une journée un peu calme à Mariani

La circulation était un peu fluide à Mariani ce samedi 2 décembre. Les chauffeurs du transport en commun, en dépit de la peur bleue, ont traversé la nationale numéro 2 durant toute la journée.

Depuis cinq jours, des gangs armés et des agents de la Police Nationale d’Haïti se sont livré bataille à Mariani. Pour une première fois depuis cette semaine, les chauffeurs de transport en commun ont eu la chance de fréquenter la Nationale #2, à hauteur de Mariani, reliant quatre départements du pays avec la capitale haïtienne.

Mariani, quartier mythique situé entre les communes de Gressier et Carrefour, est devenu une voie dangereuse pour ses usagers. Au début de cette semaine, 6 passagers, se trouvant dans un autobus, ont été blessés par balle dans cette zone.

Des agents de la Police Nationale d’Haïti sont présents à Mariani certes, mais les criminels de Grand-Ravine continuent de terroriser la population de ce quartier, tuant ainsi policiers et civils.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker