AfriqueÀ la uneInternational

Le Niger et le Burkina Faso se retirent de la force antijihadiste G5 Sahel

Le Niger et le Burkina Faso se sont officiellement retirés de l’organisation antijihadiste du G5 Sahel. Ils l’ont fait savoir ce samedi 2 décembre 2023 dans un communiqué conjoint. Les deux pays ont donc suivi les traces du Mali qui, lui-même, avait quitté le groupe en mai 2022.

Ouagadougou et Niamey ont annoncé samedi, dans un communiqué conjoint, avoir quitté l’organisation antijihadiste du G5 Sahel, créée en 2014. Les deux pays rejoignent ainsi le Mali qui s’était retiré de cette organisation en mai 2022. Cette décision de retrait a pris effet le 29 novembre dernier. Le groupe ne compte désormais que le Tchad et la Mauritanie.

“Pire, les ambitions légitimes de nos États, à faire de l’espace du G5 Sahel une zone de sécurité et de développement sont contrariées par des lourdeurs institutionnelles, des pesanteurs d’un autre âge qui achèvent de nous convaincre que la voie de l’indépendance et de la dignité sur laquelle nous sommes aujourd’hui engagés, est contraire à la participation au G5 Sahel dans sa forme actuelle”, ont fait savoir les deux pays dans leur annonce. Ils ont donc affirmé avoir décidé ainsi parce que l’organisation aurait servi les intérêts étrangers au détriment des membres du groupe.

En moins de deux ans, le G5 Sahel a perdu trois de ses 5 membres. Outre le Niger et le Burkina, le Mali s’était déjà retiré depuis mai 2022. Ces trois pays sont tous sous la gouvernance militaire.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker