À la uneGuerre

Massacre à Gaza : un militaire américain décédé après s’être immolé devant l’ambassade d’Israël à Washington

Un soldat de l’armée américaine s’est immolé, dimanche 25 février 2024, devant l’ambassade d’Israël à Washington, pour manifester son soutien à la Palestine. Il est mort dans la nuit du dimanche 25 au lundi 26 février 2024. C’est ce que les forces armées américaines ont annoncé ce lundi 26 février, puis rapporté par des médias internationaux.

Pour dénoncer les crimes contre l’humanité sur les Palestiniens assiégés dans la bande de Gaza, un militaire américain s’est immolé par le feu devant l’ambassade d’Israël à Washington, dimanche 25 février. Celui-ci a été grièvement brûlé, ce qui avait laissé d’énormes blessures sur sa peau. Le militaire a été conduit d’urgence à l’hôpital, toutefois, il n’a pas survécu malgré les différentes interventions chirurgicales des médecins, ont communiqué les forces armées des États-Unis.

Depuis les répliques des forces armées israéliennes, en octobre dernier, au quotidien, des centaines de Palestiniens sont victimes des bombardements aériens de ces forces. Les contre-offensives génocidaires de l’État hébreu sont très contestées par de nombreux pays à travers le monde. Des personnalités politiques, religieuses, onusiennes, entre autres, les ont dénoncées. Mais, étant soutenu par les États-Unis et le Royaume-Uni, le régime sioniste poursuit ses opérations consistant à réduire la Palestine en décombres.

Ne pouvant plus constater ni continuer à contribuer à la destruction du peuple palestinien, ce soldat a choisi de donner sa vie en guise de protestation contre le massacre du régime de Tel Aviv. En effet, des vidéos devenues virales sur la plateforme de « streaming Twitch » ont montré le soldat, dont l’identité reste inconnue, en tenue militaire devant l’ambassade précitée.

Des médias internationaux, dont l’Agence France Presse, ont rapporté que le soldat défunt avait déclaré qu’il « ne sera pas complice d’un génocide ». Par la suite, il s’est aspergé de liquide, avant de tenter de s’immoler par le feu en criant « Free Palestine ! » jusqu’à ce qu’il ne pouvait plus se tenir debout.

« La personne impliquée dans l’incident d’hier a succombé à ses blessures et est décédée dans la nuit du dimanche 25 au lundi 26 février », a déclaré une porte-parole du Pentagone dans un court message, précisant que des « informations supplémentaires » seront communiquées, a relayé l’AFP.

Dans un message publié sur X par le service des pompiers de la capitale, on lit que le service avait reçu un appel concernant une personne qui s’est immolée devant ladite ambassade. Par conséquent, les secours se sont précipités sur les lieux où l’incident s’est produit.

À leur arrivée, ils ont constaté que le Secret Service, le service de protection des hautes personnalités de l’État américain, avait déjà éteint le feu. L’homme avait été transporté à l’hôpital avec des « blessures graves mettant sa vie en danger ».

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker