À la unePolitique

André Michel invite les membres de l’accord du 21 décembre à ne pas envoyer de candidat pour le poste de Premier ministre

Dans une publication sur X dimanche 12 mai 2024, André Michel, du Secteur démocratique et populaire (SDP), a exhorté les membres du consensus du 21 décembre à ne pas présenter de candidat pour le poste de Premier ministre. Cette déclaration intervient dans un contexte électoral tendu où les structures adhérant à l’accord du 3 avril s’apprêtent à envoyer des candidats pour le poste de Premier ministre.

Selon André Michel, il est impératif de ne pas confier le poste de Premier ministre à un groupe politique faisant partie du CPT quel qu’il soit, que ce soit le 21 décembre, Montana, Fanmi Lavalas, Pitit Dessalines, le Collectif du 30 janvier, le PHTK, ou l’EDE/RED. De même, selon lui, il est essentiel de ne pas attribuer des ministères stratégiques tels que les Finances, la Justice, la Sécurité publique, l’Intérieur et les Collectivités territoriales à des partis politiques qui participeront aux prochaines élections.

L’argument avancé par André Michel est clair : permettre à des partis politiques de contrôler des postes clés au sein du gouvernement risque de déséquilibrer le processus électoral et d’influencer les résultats des élections à venir. Pour lui, les élections commencent dès le choix du Premier ministre et des membres du gouvernement, et il est crucial de garantir l’impartialité et l’équité dans ce processus.

André Michel insiste sur le fait que c’est la seule manière de briser le cycle des élections contestées en Haïti, condition sine qua non pour parvenir à une stabilité politique durable et au développement du pays.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker