À la uneAfriqueHaïtiInsécurité

Le déploiement des policiers kényans en Haïti en passe d’être bloqué à nouveau

Alors que le déploiement des policiers kényans en Haïti est imminent, un parti de l’opposition au Kenya a appelé au blocage du processus. L’information a été rapportée ce vendredi 17 mai par l’agence de presse Reuters.

Coup de théâtre dans l’arrivée des troupes kényanes en Haïti. En effet, suite à un appel au blocage du déploiement des policiers kényans en Haïti par les avocats Ekuru Aukot et Miruru Warweru, dirigeants d’un parti de l’opposition au Kenya, la Cour suprême kényane a ordonné vendredi que l’action en justice soit signifiée à de hauts responsables du gouvernement et que l’affaire soit entendue le 12 juin prochain.

Selon les informations disponibles, un premier contingent de 400 policiers kényans devrait atterrir à Port-au-Prince d’ici la fin de ce mois. Les États-Unis continuent de tout mettre en place en vue de l’arrivée de cette force visant à aider les forces de sécurité haïtiennes à rétablir la paix et la stabilité dans le pays.

Alors qu’il s’était proposé de prendre le leadership de la MMSS en proposant 1000 de ses policiers, le Kenya s’est heurté à maintes reprises à des obstacles judiciaires ou autres. En janvier, la Haute cour du Kenya avait bloqué l’envoi des policiers kényans en Haïti, exigeant «un accord réciproque» entre les deux pays.

En revanche, un accord de sécurité a été signé en mars dernier entre le président kényan, William Ruto, et le Premier ministre déchu Ariel Henry. Cette démarche avait été rejetée par les avocats Aukot et Miruru Waweru, arguant que le chef d’État kényan avait désobéi de manière flagrante à l’ordonnance de la Cour en signant l’instrument de réciprocité avec Haïti.

Le président Ruto a lui-même suspendu le déploiement suite à l’annonce de la démission de l’ancien PM Henry, mettant en avant la vacance du pouvoir dans le pays. Après la prise de fonction du Conseil présidentiel, M. Ruto a décidé de réactiver le déploiement de la MMSS. Les Conseillers présidentiels ont adressé une lettre le 6 mai au président kényan, réitérant la demande du déploiement de la mission multinationale en Haïti.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker