À la uneCélébritéInternationalJustice

Drogues douces : Nicki Minaj interpellée aux Pays-Bas

Aux Pays-Bas, la rappeuse américaine Nicki Minaj a été sanctionnée pour détention de cannabis après avoir été arrêtée à l’aéroport d’Amsterdam. La nouvelle a été relayée samedi 25 mai par plusieurs médias néerlandais.

Initialement prévue pour un concert en Grande-Bretagne le soir même, Nicki Minaj a partagé sur les réseaux sociaux des images de son interrogatoire. Les forces de l’ordre ont confirmé l’arrestation d’une femme américaine de 41 ans, sans toutefois divulguer son identité.

«Nous ne révélons jamais l’identité des personnes détenues, mais nous pouvons confirmer qu’une femme de 41 ans a été arrêtée pour suspicion de tentative d’exportation de drogues douces», a déclaré Robert Kapel, porte-parole de la police militaire néerlandaise.

Après avoir payé une amende jugée «raisonnable», l’artiste a été libérée, et l’affaire a été classée, selon le porte-parole.
Nicki Minaj a réagi sur le réseau social X, expliquant que les autorités avaient découvert du cannabis dans des bagages qu’elle affirme appartenir à son garde du corps.

«Rappelez-vous qu’ils ont pris mes sacs sans mon consentement», a-t-elle écrit sur X, précisant que son garde du corps avait reconnu être le propriétaire des joints de cannabis retrouvés.

Contrairement à une croyance largement répandue à l’étranger, la vente et la consommation de cannabis et de ses dérivés ne sont pas légales aux Pays-Bas. Depuis les années 1970, les drogues douces y sont «tolérées», ce qui signifie que les autorités choisissent souvent de ne pas poursuivre les contrevenants, selon le site officiel du gouvernement néerlandais.

Cependant, la culture du cannabis et l’approvisionnement des cafés spécialisés restent illégaux, tout comme le transport de drogues vers un autre pays.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker