À la une

500 prisonniers risquent de mourir de faim à la prison civile de Petit-Goâve

Les prisonniers à la prison civile de Petit-Goâve sont sur le point de mourir de faim. Celle-ci est en rupture de stock de nourriture, ce qui met en péril la vie de 500 détenus. Le commissaire de gouvernement de la commune et le responsable de la prison ont donc lancé un SOS aux autorités de l’État haïtien et aux différentes organisations des droits humains, dans la matinée du mardi 28 mai 2024.

La situation des prisonniers à la prison civile de Petit-Goâve est très grave. 500 prisonniers n’ont plus rien à manger à cause du manque de nourriture. Selon les responsables, ils se trouvent dans cette situation depuis la fin du mois d’avril dernier. Ils ont donc lancé un SOS aux différents secteurs concernés.

La prison civile de Petit-Goâve n’est pas la seule se trouvant dans cet état. D’autres prisons, entre autres, celle de Jérémie, Aquin, Carrefour et Jacmel ont la même urgence.

Lourdy Lauture

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker