À la uneHaïti

Près de 2.400 personnes tuées ou blessées en Haïti au premier trimestre de 2024, selon l’ONU

Le Secrétaire général de l’Organisation des Nations unies, Antonio Guterres, a présenté le 19 avril 2024 un rapport au Conseil de sécurité de l’ONU sur la situation sécuritaire d’Haïti. Selon les données recueillies par l’organisation, près de 2.400 personnes ont été tuées ou blessées pendant les trois premiers mois de l’année 2024.

Alors qu’une force multinationale se fait encore attendre en vue d’aider la police nationale à rétablir la sécurité, la violence armée continue de faire des victimes dans le pays. En effet, 2.380 personnes ont été tuées ou blessées lors du premier trimestre de 2024 en Haïti, selon l’ONU, exprimant aussi sa préoccupation quant à un important trafic de drogue et d’armes à feu dans le Grand Sud.

Le rapport a par ailleurs rappelé qu’en mars 2024 un rapport publié par le Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l’homme a fait état de quelque 1.154 Haïtiens tués et 866 blessés au cours du premier trimestre de 2024.

Le rapport du Secrétaire général de l’ONU a indiqué que plus de 15.000 Haïtiens ont été forcés de fuir la violence des gangs armés au cours des deux premiers mois de 2024, s’ajoutant aux plus de 362.000 personnes, dont la moitié sont des enfants, déjà déplacées à l’intérieur du pays. Extorsions, enlèvements, violences sexuelles à grande échelle sont, entre autres, les actes auxquels sont confrontés ces déplacés.

Outre l’exacerbation de la situation sécuritaire dans la région métropolitaine de Port-au-Prince, l’ONU exprime également ses vives inquiétudes par rapport au trafic de drogue et d’armes à feu dans le sud du pays.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker