À la uneInsécuritéPNH

Un 12 mars 2021 à Village de Dieu, un 9 juin 2024 à Delmas 18, jusqu’à quand ?

Plus le temps passe, plus les terroristes haïtiens gagnent en puissance. Ayant mordu la poussière à Village de Dieu, plusieurs agents de l’unité d’élite SWAT y avaient laissé leur peau lors d’une opération qui visait à déloger le gang «5 segond» conduit par Johnson André alias Izo. Depuis ce drame, les bandits se partagent la capitale, alors que les autorités s’obstinent à croire dans une solution contre le banditisme dans un temps assez long. Cette passivité des dirigeants haïtiens pourrait être saisie comme l’expression d’un État failli, incapable de protéger ses citoyens.

3 ans après cet acte crapuleux des criminels, la scène est reproduite. Cette fois-ci, ce sont des agents de l’Unité Anti-Gang, une unité d’élite de la PNH, qui ont été pris au piège des hommes dirigés par Jimmy «Barbecue» Chérizier. À Delmas 18, un blindé de la police, ayant abord des agents de l’UTAG, est tombé dans un trou creusé par des bandits. Le véhicule a été incendié, au moins deux policiers tués et environ 4 armes emportées par les terroristes. «Barbecue», ancien policier, a exhibé sa saisie et s’est félicité de son acte.

Selon des informations obtenues par notre rédaction avec des images à l’appui, les cadavres des policiers ont été maltraités avant d’être décapités. Leur partie génitale a été tranchée. Cette scène d’horreur, elle fait susciter des réactions. Le secteur démocratique et populaire dit condamner cet acte et plaider en faveur d’une intervention rapide des autorités pour mettre les bandits hors d’état de nuire.

Environ une vingtaine de policiers sont déjà tués au cours de l’année 2024, alors que l’effectif avait été jugé peu nombreux pour parvenir au bout de l’insécurité. Si le gouvernement d’Ariel Henry avait sollicité l’appui d’une force militaire dans le pays, voilà ce qui est sur le point de se réaliser, malgré la démission forcée dudit gouvernement, car le Président du Kenya, William Ruto, promet l’arrivée de policiers kényans en Haïti dans deux semaines.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker