À la uneJusticeLa PresseRussie

Le procès du journaliste américain Evan Gershkovich, emprisonné en Russie depuis mars 2023, commence la semaine prochaine

Evan Gershkovich est un journaliste américain du Wall Street Journal qui a travaillé en Russie plus de cinq ans avant son arrestation pour des accusations d’espionnage. En mars 2023, il a été arrêté à Ekaterinbourg, une ville de Russie située à plus de 1.430 kilomètres de Moscou en avion. Lundi 17 juin 2024, le tribunal russe en charge de l’affaire a annoncé l’ouverture de son procès à partir de la semaine prochaine, selon le New York Times.

Selon un communiqué du tribunal russe, les débats se dérouleront à huis clos dans le procès concernant le journaliste américain, dont la première audience est fixée pour le 26 de ce mois-ci.

Avant cette annonce, Gershkovich a passé près de 15 mois dans une prison de haute sécurité à Moscou. Le gouvernement américain ainsi que le Wall Street Journal ont tous les deux nié les accusations brandies contre l’homme de 32 ans. Selon le Département d’État américain, le journaliste est «détenu à tort» en Russie.

À Moscou, les autorités ne sont pas contre un échange de prisonniers avec Washington, incluant le journaliste. Mais c’est seulement après que le verdict de Gershkovich aura été prononcé, selon le New York Times.

Les procureurs chargés de l’affaire ont annoncé la semaine dernière la finalisation de leur acte d’accusation. Ils ont indiqué que Gershkovich «collectait des informations secrètes» sur une usine de production de chars blindés et d’autres armes en Russie.

Soulignons que dans un communiqué du Wall Street Journal la semaine écoulée, il a prédit un procès non équitable. Notons que si Gershkovich est reconnu coupable, il risque une peine de 20 ans de prison.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker