À la uneUSA

États-Unis : annonce d’un projet de loi visant à combattre le flux d’armes américaines vers les Amériques

En vue de contribuer à endiguer le flux d’armes américaines vers les Amériques, quatre sénateurs américains démocrates, Ben Cardin, président de la commission sénatoriale des Affaires étrangères, Tim Kaine, Chris Murphy et Dick Durbin, ont annoncé via un communiqué qu’ils présenteraient un projet de loi sur le contrôle régional des ventes d’armes dans les Amériques (ARMAS), soulignant que les armes fabriquées aux États-Unis contribuent considérablement à la violence des gangs, aux violations des droits de l’homme et à l’instabilité politique dans l’hémisphère.

Plusieurs dispositions sont prévues en effet dans la loi ARMAS, parmi lesquelles l’élaboration d’une stratégie et d’un programme interinstitutions globaux visant à contrôler le trafic d’armes tout en prenant d’autres mesures pour rendre efficace le contrôle du Congrès et de l’administration en matière de lutte contre le trafic d’armes.

«Du Mexique à Haïti, en passant par l’Équateur les gang criminels utilisent des armes en provenance des États-Unis pour commettre des crimes d’une ampleur record», a reconnu Ben Cardin, président de cette commission, ajoutant que les armes fabriquées aux États-Unis alimentent l’insécurité dans tout l’hémisphère et mettent en péril les intérêts américains.

Le sénateur Cardin croit qu’il est grand temps que le Congrès fasse de la lutte contre l’exportation et le trafic illégaux d’armes à feu une priorité en vue de garantir la sécurité du peuple américain dans son pays voire au-delà des frontières américaines. Pour parvenir à cet objectif, la loi ARMAS serait incontournable, a-t-il soutenu.

Selon le président de la commission sénatoriale des Affaires étrangères, le trafic d’armes à feu vers l’hémisphère occidental contribue à l’instabilité, la violence et les migrations, impactant directement les Américains. «Nous devons utiliser tous les outils à notre disposition pour garantir que les exportations américaines d’armes légères arrivent à la bonne destination et ne tombent pas entre les mains de gangs et de cartels», a déclaré le président de la sous-commission de l’hémisphère occidental de la Commission des droits de la femme et du développement, Tim Kaine.

Washington n’est pas en effet sans savoir que le flux d’armes de fabrication américaine a des conséquences considérables sur la sécurité et la stabilité dans la région, notamment en Haïti. L’administration Biden avait même annoncé en juin 2023 son support à Haïti dans le cadre des efforts visant à faciliter les enquêtes et les poursuites des crimes transnationaux notamment ceux ayant un lien avec les États-Unis.

En août 2022, les autorités américaines avaient reconnu une augmentation de la contrebande d’armes à feu des États-Unis vers Haïti. Les pistolets, dont le Taurus Model G2C, le Micro Draco, sont les armes à feu les plus populaires pour les exportations illégales des États-Unis. Les munitions sont aussi des exportations populaires au marché noir.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker