À la uneInternationalJustice

Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, recouve sa liberté suite à un accord avec la justice américaine

Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, a finalement recouvé sa liberté après avoir passé près de 62 mois dans une prison britannique de haute sécurité. L’homme de 52 ans a déjà quitté Londres à bord d’un avion ce mardi 25 juin pour se rendre en Australie, son pays natal.

La justice américaine et Julian Assange ont conclu un accord, permettant à celui-ci de recouvrer sa liberté après cinq ans d’incarcération au Royaume-Uni. Selon cet accord, Assange devra plaider coupable lors d’un procès qui sera organisé mercredi par un tribunal fédéral américain situé dans le Pacifique, aux îles Mariannes, un territoire américain.

Assange devrait plaider coupable pour un seul chef d’accusation : «complot pour obtenir et divulguer des informations confidentielles». À l’issue de cette audience, il devrait être condamné à 62 mois de prison, durée qu’il a déjà passée derrière les barreaux en Angleterre. Ce qui explique sa liberté lundi.

Soulignons qu’avant son interpellation en 2019 par la police britannique, Assange avait passé environ sept ans dans l’ambassade d’Équateur à Londres. Il voulait échapper à une extradition vers la Suède dans une enquête pour viol. Ce dossier allait être classé sans suite.

Assange et son entourage avaient mené toute une bataille pour éviter une extradition vers les États-Unis, où le fondateur de WikiLeaks pourrait écoper jusqu’à 175 ans de prison pour des accusations liées à l’espionnage.

À Sidney, divers voix se sont déjà élevées pour saluer la remise en liberté de l’Australien de 52 ans. Du côté de sa famille, les gens n’ont pas manqué d’exprimer leur contentement. Au niveau du parlement australien comme du côté du gouvernement, cette nouvelle est saluée.

Julian Assange a vécu une saga durant au moins les quatorze dernières années. Il a été poursuivi par la justice américaine depuis 2010 pour avoir publié plus de 700.000 documents confidentiels concernant des activités militaires et diplomatiques américaines. Parmi ces documents rendus publics par Assange, figure une vidéo montrant des civils, dont deux journalistes de l’agence de presse Reuters, abattus par un hélicoptère de combat américain. Ces faits se sont déroulés en Irak en juillet 2007.

Après environ sept ans passés en cavale à l’ambassade d’Équateur à Londres et cinq ans dans une prison anglaise, Julian Assange, fondateur de WikiLeaks, recouvre enfin sa liberté, à l’âge de 52 ans.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker