À la une

Les Kényans enfin dans nos murs : retour sur le long processus menant à l’effectivité de ce déploiement

Comme annoncé par les autorités kényanes, tôt ce mardi 25 juin, un avion en provenance de Nairobi a atterri à l’aéroport international Toussaint Louverture avec un premier contingent d’au moins 400 policiers dans le cadre du déploiement de la Mission multinationale de soutien (MMSS) à la police haïtienne.

Le déploiement des troupes étrangères commence enfin à être effectif à Port-au-Prince après un long processus entamé depuis près de deux ans. Dans ce déploiement réside l’espoir des autorités haïtiennes pour rétablir la sécurité dans le pays, hyper dégradée depuis le soulèvement de la coalition armée «Viv Ansanm» dans le pays fin février.

Face à la montée des actes de banditisme dans le pays, le gouvernement de l’ancien Premier ministre Ariel Henry avait sollicité le déploiement d’une force de sécurité étrangère pour aider les forces de sécurité locales à rétablir la situation. À travers une décision adoptée en Conseil des ministres en septembre 2022, le gouvernement haïtien va par la suite acheminer cette demande à L’Organisation des Nations unies (ONU).

Après plusieurs réunions du Conseil de sécurité de l’ONU pour analyser la demande, en octobre 2023, une résolution (2699) a été adoptée par les membres dudit Conseil, autorisant une force de police multinationale à se rendre en Haïti pour aider la police haïtienne à rétablir la sécurité. Cette résolution a été adoptée avec treize voix pour et deux abstentions : la Chine et la Russie.

Pour rendre enfin effectif le déploiement de cette mission, plusieurs pays de la communauté internationale ont apporté leur contribution. Pas moins de sept pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine ont promis d’envoyer des agents.

Du point de vue financier, le déploiement de la mission devrait coûter plus de 400 millions de dollars. Les États-Unis à eux seuls avaient promis plus de 300 millions et ont tout mis en œuvre en termes de logistique notamment pour favoriser ce déploiement.

Après une première enveloppe de 60 millions de dollars qui a été mobilisée par l’administration Biden pour l’achat d’équipements, il y a à peine une semaine, une autre enveloppe de 109 millions a été rendue disponible par les Américains. La France, le Canada, l’Angleterre, entre autres, soutiennent également cette mission financièrement.

À présent, les conditions sont censées réunies pour commencer à espérer une amélioration de la situation sécuritaire du pays. Car les autorités haïtiennes, tout comme la communauté internationale, ont misé sur cette mission pour favoriser un apaisement de la situation dans le pays. Ce qui favorisera la réalisation d’élections dans le pays pour le renouvellement des institutions démocratiques, à l’arrêt depuis plusieurs années.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker