À la uneGangSécurité

Des ONG inquiètes du sort des enfants enrôlés dans des gangs en raison du déploiement de la MMSS

Haïti va certainement renforcer sa lutte contre le grand banditisme grâce au déploiement de la mission multinationale de soutien à la sécurité (MMSS). Toutefois, certains gangs se servent des enfants jusqu’à 50 % de leur effectif. Ainsi, les ONG World Vision et Save the Children, dans un communiqué conjoint publié vendredi 28 juin 2024, ont tiré la sonnette d’alarme quant au traitement qui sera réservé à ces mineurs affectés à des gangs contre leur gré pour la plupart.

La MMSS déjà présente en Haïti a pour principale mission de combattre le grand banditisme et mettre hors d’état de nuire les gangs armés. Toutefois, un souci majeur surgit, 50 % des membres de certains gangs sont des mineurs de 10 à 15 ans, les ONG World Vision Save the Children ont attiré l’attention sur cette problématique.

Ces organisations ont appelé à des mesures «urgentes» pour contenir ces éventuelles violences, ce qui implique l’adoption d’approches spécifiques de protection des enfants et des adolescents.

Save the Children et World Vision ont souligné que de nombreux enfants «ont été poussés à rejoindre des groupes armés en raison de la faim et du désespoir», raison pour laquelle ces deux ONGs ont souligné qu’eux aussi étaient des «victimes».

Ils doivent donc «être traités comme des enfants et des adolescents, et non comme des milices», ont préconisé les ONGs.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker