À la uneHaïtiPNH

«La récréation est terminée», dit le DG de la PNH aux groupes terroristes

Alors que les groupes criminels continuent de multiplier leurs exactions contre une population sans défense, les autorités étatiques continuent de lancer des promesses par-ci et par-là. En effet, lors d’un point de presse lundi 8 juillet 2024, le directeur général de la police nationale, Rameau Normil, a laissé croire aux gangs criminels que la récréation était terminée.

Le commandant en chef de la police nationale a fait cette déclaration lors d’un point de presse conjoint avec le chef de la Mission multinationale de soutien à la sécurité (MMSS) en Haïti, l’inspecteur général Godfrey Otunge. «La raison de ce point de presse est de présenter à la nation haïtienne les différentes planifications pour arriver à notre objectif final qui est le démantèlement des gangs. Ma présence et celle du général kényan témoignent de notre détermination, de notre leadership comme force de l’ordre, pour faire savoir aux bandits assassins que la récréation est terminée», a lancé le commandant Rameau Normil sur un ton ferme.

Les forces de l’ordre n’ont pas un moment précis pour débarquer aux fiefs des gangs criminels, selon le DG Normil. «Il n’y a ni jour ni date pour les opérations policières. Un matin, la population se réveillera et sera informée de la nouvelle des bandits stoppés par la police pendant les interventions», a-t-il déclaré.

L’ancien patron de la DCPJ a promis que sous son commandement, la population va pouvoir vaquer librement à ses activités. «Le temps des territoires perdus doit être révolu», a-t-il martelé.

Le général Otunge de son côté a fait savoir que la MMSS a une mission et ils sont engagés à le faire. Cette mission consiste à rétablir la sécurité en Haïti. «Nous sommes là pour nous assurer que la paix revienne en Haïti. Nous en avons la capacité», a-t-il déclaré.

Les responsables continuent de planer sur ce nuage de promesses, alors que les bandits armés continuent de terroriser la population. Seulement durant le week-end écoulé, plusieurs cas de kidnapping ont été perpétrés à Port-au-Prince. Il y a à peine une semaine, le commissariat de Gressier a été détruit en partie par des criminels après une attaque sanglante orchestrée par ceux-ci contre cette commune.


Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker