Search Results for: election

  • Prix meilleur joueur FIFA de l’année: Mo Salah et S. Mané éloignés des finalistes

    Malgré leur brillante performance pour la saison 2018-2019 avec Liverpool, Mohamed Salah et son coéquipier Sadio Mané ne font pas partie de la liste des finalistes pour le prix meilleur joueur FIFA de l’année, encore appelé «Prix FIFA The Best». Du coup, l’Afrique ne se fait pas représenter parmi les trois candidats au titre.

    Ils ont été auteurs d’une très grande saison, lit-on dans les colonnes de RFI. Pourtant, cela se révèle insuffisant pour eux d’espérer au trophée de meilleur joueur FIFA de l’année, toujours selon le quotidien français.

    Les trois finalistes retenus sont l’Argentin Lionel Messi, le portugais Cristiano Ronaldo et le défenseur néerlandais du Liverpool Virgil Van Dijk. Le Sénégalais et l’égyptien n’auront pas accès au podium malgré leur grand effort pour la saison écoulée.

    Champions d’Europe, Vice champions du championnat anglais et co-meilleurs buteurs de Premier League, cela n’a pas été suffisant pour leur donner droit au titre. Pourtant, les résultats de la star barcelonaise et ceux de la vedette numéro un du Portugal n’ont pas prouvé mieux.

    À rappeler qu’après le choix des dix candidats par la FIFA pour le prix «The best» sur la base de leur performance, il revient aux votants (fans, journalistes, capitaines et sélectionneurs d’équipes nationales) de déterminer les trois favoris au titre.

  • Jovenel Moïse écarte toute possibilité de démissionner

    Le président de la République, Jovenel Moïse, a rappelé à la population haïtienne et aux hommes de l’opposition qu’il ne partira pas avant la fin de son mandat dans une interview accordée à la presse locale, le mercredi 28 août 2019.

    Le locataire du palais national veut passer l’écharpe à un élu, mais non pas à quelqu’un qui veut prendre le pouvoir par la force.<< si l’opposition veut arriver au pouvoir, elle doit participer aux élections démocratiques et les remporter >>, soutient le chef de l’État Jovenel Moïse.

    Par ailleurs, l’opposition politique veut reprendre la mobilisation contre le pouvoir en place dès la semaine prochaine, pour renverser une fois pour toute Jovenel Moïse du pouvoir.

  • Donald Guerrier, sur le point de signer un nouveau contrat

    L’ancien joueur de FK Qarabag, natif de Port à Piment, Donald Guerrier, va parapher un nouveau contrat avec le deuxième club le plus populaire de l’Azerbaïdjan Neftchi Baku, a-t-il confirmé au micro de la presse en quittant le pays. il va rejoindre son compatriote Sony Mustivar qui joue dans cette équipe depuis plusieurs années.

    Depuis après la rupture de son contrat avec le FK Qarabag, le doute se plane sur l’avenir du joueur. La décision de ne pas renouveler avec le FK Qarabag lui a coûté sa place en sélection nationale de football.

    Le nom de l’arrière gauche haïtien, Donald Guerrier ne figurait pas sur la liste de 20 joueurs sélectionnés par l’entraîneur de la sélection haïtienne de football, Marc Colat, pour jouer contre curaçao Le 7 et le 10 septembre 2019. Le joueur de 30 ans a confié à la presse qu’il n’était pas surpris voyant son nom hors de la liste, ce choix est juste et logique en raison du fait qu’il n’est pas en activité.

    L’ancien joueur de l’America des cayes a signé un contrat de 2 ans avec son nouveau club pour un montant de 35 000 dollars américains par mois. Donald Guerrier a confirmé pour la presse que les dirigeants de FK Neftchi auraient accepté de lui verser la moitié de son salaire lors de la signature de ce contrat.

    A noter que le natif de Port-à- Piment était très remarquable lors de la dernière édition de la Gold Cup dans laquelle il a marqué un but d’anthologie face au Canada en 1/4 de final.

  • Un accord politique signé entre différents secteurs pour relancer les mobilisations anti-Jovenel

    Dans une note rendue publique par le porte-parole du secteur démocratique et populaire, André Michel dont une copie nous est acheminée à TripFoumi Enfo, fait mention d’un accord hautement politique signé entre les différents groupes, partis et regroupements dans la vie nationale visant à relancer les mobilisations contre le président de la République, Jovenel Moïse.

    Lisons attentivement la note: Une étape cruciale à été franchie aujourd’hui vers la résolution de la Crise politique, le renversement du Président Jovenel Moïse, la réalisation du Procès PetroCaribe et l’organisation de la Conférence Nationale Haïtienne Souveraine. Les principales forces politiques et sociales de l’opposition ont paraphé ce Mardi 27 Août 2019 à Port-au-Prince l’Alternative Consensuelle pour la Refondation de l’ETAT( Altènativ Tèt Ansanm pou Refonde Ayiti. Ce document prévoit la poursuite de la mobilisation pour le départ de Jovenel Moïse et la mise en place d’une transition politique avec un président tiré de la Cour de Cassation, choisi parmi les Juges régulièrement nommés, honnêtes, intègres, politiquement désintéressés, un premier Ministre issu de l’ensemble des forces politiques et sociales engagées dans l’opposition et un gouvernement réduit, représentatif de 14 ministres.

    Ce gouvernement aura pour tâches de mettre en place le comité d’organisation de la Conférence Nationale Haïtienne Souveraine, Créer les conditions indispensables à la réalisation des PROCÈS PETROCARIBE et du Massacre de la Saline,mettre de l’ordre dans la gestion des finances publiques en garantissant la transparence financière et prendre des mesures de protection en faveur des couches les plus vulnérables du Pays. Les signataires de cette résolution ont pris l’engagement ferme et formel de refuser toute participation à des élections convoquées par le Président Jovenel Moïse. Les signataires de cette Alternative sont entr’autres : Le Secteur Démocratique et Populaire, Fòs opozisyon progresis regroupant Pitit DESSALINES, MOPOD, KONBIT etc, AAA, Le mouvement de Troisième Voie, Inyon Fòs Démokratik, GREH , ADEBAH , PONT, les Sénateurs représentant la branche institutionnelle de l’opposition, Inisyativ Patriyotik Maryen(IPAM) regroupant les groupes politiques et sociaux basés dans le Nord et le Nord’Est, les Petrochallengers Nou pap Konplis, Nou Konsyan, Nou nan Batay, challenger populaire, Fòk PWOSè PETROCARIBE a fèt, Nou pap kanpe nan Wout, une centaine d’organisations paysannes et Populaires, une délégation de la Diaspora Haïtienne et plus de 80 délégués des dix départements géographiques du pays. Tout ceci a été réalisé au cours d’une première séance de signature organisée ce Mardi 27 Août à l’hôtel le Plaza. Le document restera disponible pour signature. La présentation officielle de l’Alternative Consensuelle pour la Refondation de l’ETAT se fera le Dimanche 8 Septembre 2019 à Mirebalais dans une ambiance de fête populaire. Ce sera l’occasion de célébrer l’Unité des forces de l’opposition plurielle. Car, pour la première fois dans l’histoire récente des 30 dernières années, les forces politiques majeures de l’opposition politique Haïtienne ont pu trouver un Accord pour présenter à la Nation une proposition d’Alternative. Les signataires de la présente Alternative se sont mis d’accord pour faire du 9 Septembre 2019 une journée de mobilisation Nationale pour continuer d’exiger la démission du Président Jovenel Moïse, la réalisation du Procès PetroCaribe et l’organisation de la Conférence Nationale Haïtienne Souveraine pour jeter les bases de l’émergence d’un nouveau projet de société dans l’intérêt de toutes les couches sociales de la Nation Haïtienne. Les acteurs politiques porteurs de cette Alternative historique se sont mis d’accord pour continuer à travailler en toute humilité en vue d’intégrer d’autres groupes dans cette entreprise unitaire. Déjà, la population est attendue à deux rendez-vous Historiques : Mirebalais, le Dimanche 8 Septembre 2019 pour la présentation officielle de l’Alternative Consensuelle et le lundi 9 Septembre dans toute la République pour la reprise de la Mobilisation dans la concertation et l’unité. A cette phase, il convient de Rappeler que l’Alternative Consensuelle n’est pas parti politique; ce n’est pas, non plus, une alliance électorale C’est un Rassemblement des forces majeures de l’opposition, de la gauche vers la droite en passant par le Centre pour poursuivre des objectifs clairement définis, savoir, la démission du Président Jovenel Moïse, la mise en place d’une transition de Rupture, le Procès PETROCARIBE, la Conférence Nationale Haïtienne Souveraine.

    Une note portant la signature de Me. André Michel, Av , Porte parole du Secteur Démocratique et Populaire

  • Reginald Boulos: L’homme qui fait peur

    Le richissime homme d’affaires haïtien, Réginald Boulos, ne cesse d’occuper l’attention. Il ne cache plus ses ambitions politiques depuis les évènements du 6 au 8 juillet 2018 au cours desquels ses entreprises ont été pillées et brûlées.

    Juré de ne plus faire face à de tel scénario, le supporteur de Jovenel Moïse lors des dernières joutes électorales ne se contente plus de son statut de grand financier des hommes politiques haïtiens. Il devient depuis peu un acteur incontournable de la vie politique du pays. Prise de position publique, soutien au mouvement populaire, Réginald Boulos ne compte pas s’arrêter en chemin. C’est alors qu’il a mis sur pied ce qu’il appelle le « Mouvement De la Troisième Voix» (MTV) dont il joue le rôle de Coordonateur National.

    C’est ainsi qu’au cours du week-end écoulé, il en a profité pour rencontrer les 13 représentants communaux du département du Centre. « Ces réunions constituent un effort de construction du parti. Cette construction se fera par la population, pour la population et avec la population. Le parti ne sera pas construit par 20, 10 ou 5 personnes», a-t-il indiqué.

    Ces différentes initiatives s’inscrivent en droite ligne des prochaines élections auxquelles sa mouvance politique compte participer à tous les niveaux,, c’est-à-dire dire de l’ASEC à la présidence.

    Une bataille engagée de très tôt qui s’annonce difficile pour les acteurs politiques lorsque l’on sait que l’influent homme d’affaires a les moyens de sa politique.

  • 20 joueurs retenus pour la ligue des nations

    Le sélectionneur national, Marc Collat, a dévoilé ce lundi la liste des 20 joueurs retenus pour les deux prochains matchs que la sélection masculine devra discuter face à Curaçao les 7 et 10 septembre 2019 dans le cadre de la Ligue des nations de la CONCACAF.

    Méchack Jérôme, Hérold Charles Jr, Mikaël Cantave, Jonel Désiré, ainsi que quatres autres grenadiers présents lors de la dernière Gold Cup, ont été écartés par le Staff Technique de la sélection. Le plus remarquable de tous, c’est Wild Donald Guerrier, laissé libre par le FK Qarabag. « Je ne suis pas en condition. Je pense que le choix du sélectionneur est logique, car je ne suis pas prêt en raisons de mes négociations pour trouver un nouveau club. C’est normal de donner la chance à ceux qui vont défendre le pays sans penser à autre chose, comme mes compatriotes ont l’habitude de le faire… » c’est ce qu’à déclaré Donald Guerrier, lors d’une interview accordée à l’équipe de Tripfoumi Enfo.

    Par ailleurs, deux nouveaux joueurs ont intégré la sélection : Christiano François et Don Deedson. Ce dernier vient tout juste de signer un contrat avec un club de première division au Danemark. Âgé de 18 ans, on espère qu’il fera l’honneur de notre pays.

    Voici la liste des 20 Grenadiers convoqués”

    Gardiens de but (2)

    Johny Placide (Sans club) ;
    Josué Duverger (Vitória Setúbal / Portugal) ;

    Défenseurs (7)

    Alex Christian Jr (Ararat-Arménie / Arménie) ;
    Andrew Jean-Baptiste (Umeå FC / Suède) ;
    Carlens Arcus (AJ Auxerre / France) ;
    Djimy Bend Alexis (AS Capoise / Haïti);
    Jems Geffrard (Fresno FC, Californie USA) ;
    Stephane Lambese (US Orleans, France)
    Ricardo Adé (Deportes Magallanes / Chili) ;

    Milieux de terrain (5)

    Bryan Alceus (Paris FC / France) ;
    Kevin La France (APOEL Nicosie, Chypre) ;
    Steeven Saba (Violette AC / Haïti) ;
    Soni Mustivar (FK Neftchi Bakou , Azerbaïdjan)
    Zachary Herivaux (Birmingham Legion FC / USA).

    Attaquants (6)

    Duckens Nazon (St Mirren / Ecosse) ;
    Frantzdy Pierrot (Royal Excel Mouscron / Belgique) ;
    Hervé Bazile (Le Havre AC / France) ;
    Derrick Étienne (FC Cincinnati, USA)
    Christiano François (Ottawa Fury , Canada)
    Don Deedson Louicius (Hobro IK, Danemark)

  • La FIFA menace de suspendre Haïti de toute compétition internationale

    La commission disciplinaire de la FIFA accorde à la fédération haïtienne la fin du mois d’août 2019, pour acquitter de ses dettes à l’ancien l’entraîneur de la sélection haïtienne, Patrice Neveu. Sinon Haïti serait absente de toutes les compétitions internationales et la fédération est passible d’une sanction, a confié à la presse le président de la fédération Haïtienne de football ( FHF) la semaine dernière.

    La FHF doit verser un montant de 200,000 dollars USD à Patrice Neveu pour une dette datant depuis décembre 2016, la date où il a remis sa démission. La FHF a refusée de rembourser cette somme à l’ex entraîneur des Grenadiers Patrice Neveu. Ce dernier a porté le dossier par devant la commission disciplinaire de la FIFA.

    La fédération haïtienne de football doit se débrouiller pour trouver ces 200,000 dollars USD avant le 31 août de cette année, pour éviter que le football haïtien connaisse le pire. Pour l’heure personne ne sait si oui ou non Yves Jean Bart va trouver cette somme avant la date butoir.

    Rappelons que Patrice Neveu qui avait à peine un an à la tête de la sélection haïtienne de football, avait annoncé sa démission au président de la fédération Dr Yves Jean Bart dans une lettre ouverte en décembre 2016.

  • Guichard Doré préconise un accord politique, après la caducité du Parlement

    Invité sur les ondes de la Radio Vision2000 ce 26 Août 2019 à l’espace Invité du Jour, le Conseiller du Président de la République, Guichard Doré plaide en faveur d’un « Accord politique » après le dysfonctionnement du Parlement.

    Se montrant préoccupé du fait que le projet de loi électorale n’a pas été voté par le parlement , le Conseiller avoue que la conjoncture n’est pas propice aux élections, tout en mettant accent sur le deuxième lundi du mois de Janvier qui est, selon lui, « une évidence pour le calendrier constitutionnel politique du pays ».

    En effet, « l’accord politique » que propose le conseiller ne semble pas avoir rapport direct avec la réalisation des élections, mais pour gérer le pays de préférence. Ce qui laisse à croire en la volonté du Président de diriger par décret.

    Pour corroborer l’idée, celle de diriger par décret, Guichard Doré s’est appuyé sous la Présidence de Boniface Alexandre où la plupart des bonnes décisions administratives ont vu le jour » affirme-t-il.

    Face à une telle situation politique, où des alliés se démarquent un à un, est-ce que le Président Jovenel Moïse pourra vraiment gérer la pression du macadam?

  • Jimmy-Bend Alexis se dirige vers l’Europe

    Depuis la dernière participation de la sélection haïtienne à la 15ème édition de la Gold Cup 2019, la côte des joueurs haïtiens ne cesse de grimper. Le capitaine de l’AS Capoise, Jimmy-Bend Alexis, qui était courtisé par de nombreuses équipes de football de la zone CONCACAF se verra évoluer loin du continent.

    En effet, le défenseur de la sélection haïtienne devrait gagner le sol européen pour s’engager avec le FC Lori, club D1 arménienne.

    D’après les dernières informations, l’ancien club de son compatriote haïtien Jonel Desiré devrait accueillir le joueur de 21 ans ce samedi à Venedzar pour les derniers mis au point relatifs à son transfert.

    En attendant la confirmation du club, cette nouvelle n’est que la reconnaissance du talent des jeunes haïtiens, lui aussi qui va devoir monnayer ses services à un niveau beaucoup plus élevé.

  • Joseph Lambert lâche Jovenel et se prépare à couper la tête de Fritz William Michel au sénat

    Dans une interview exclusive accordée à l’équipe de Gazette Haïti dont l’autorisation a été donnée à TFE de relayer l’information. Le sénateur du Sud-est, allié du PHTK, supporteur de Jovenel Moïse menace de passer immédiatement dans l’opposition et se dit prêt à rejoindre la rue contre le président de la République qu’il qualifie d’amateur et sans maturité politique pour mener Haïti au bon port.

    Lisez attentivement cette entrevue combien intéressante.

    Je refuse de continuer à m’engager aux côtés d’un pouvoir qui refuse de comprendre que le pays est un tout et qu’à travers ses agissement, il nous mènera irrémédiablement vers une catastrophe socio-économique, politique et financière au détriment de la nation Haitienne, dixit Joseph Lambert qui s’est confié à Gazette Haiti lors d’une interview exclusive. 

    C’est un Sénateur Joseph Lambert vif, incisif, tranchant qui a parlé au Journal. Il voulait parler sans langue de bois quand il devait aborder la gestion du pouvoir par Jovenel Moise et la grave crise qui en découle. 


    Q- Bsr Mr le Sénateur! Merci d’accepter de vous confier à Gazette Haiti dans cette période de grave crise.
    R– Tout le plaisir est pour moi 

    Q- Vous étiez à deux occasions sur une liste des Premiers Ministrables et Jovenel Moise ne vous a pas choisi. Comment aviez-vous vécu cela? 
    R– Avec tristesse, non pas pour moi-même, parce que j’avais choisi d’ hypothéquer 4 ans de mon mandat de Sénateur pour sauver la République et faire l’histoire. Malheureusement, il a raté le momentum. Je n’avais pas de souci pour construire et disposer d’une majorité. J’avais les coudées franches. Dommage. Je meurs de chagrin quand je vois que nous étions à deux pas de commencer à résoudre la crise politique qui ne fait qu’empirer de par la maladresse et la méfiance de Jovenel vis a vis de ses amis ou alliés.

    L’histoire est têtue.

    Q- Finalement, le Président Jovenel Moise a jeté son dévolu sur Fritz William Michel. Quelle est la tendance au niveau du Sénat s’il devait se présenter devant vos pairs ? 
    R- Il serait débouté purement et simplement
    Car le Président n’a plus de majorité au Grand Corps. Seul un Gouvernement de large consensus suite à un accord issu d’un vrai dialogue national conduit en dehors de Jovenel peut amener le pays sur la voie de la stabilite et du progrès 
    Et pourquoi pas les élections?

    Q– Pourquoi précisez vous en dehors de Jovenel? 
    R– Il ne peut conduire aucune négociation ou dialogue. Son image est totalement dégradée et il n’est plus crédible aux yeux des tiers

    Q- Jovenel Moise jouerait-il sur le temps pour arriver à la caducité du Parlement et du coup diriger par décrêt comme on le laisse entendre? 
    R– La direction que semble prendre Jovenel Moise nous mènera à coup sur vers un chaos politique. Toute perspective de diriger le pays par décrêt nous plongera dans une crise sans fin. Je m’inscris en Faux contre ces agissements qui repugnent. 
    Le sénat fonctionne en permanence et aucune instance voire même un Président de la trempe de Jovenel ne peut sous quel que prétexte que ce soit révoquer le mandat constitutionnel des Sénateurs en fonction. Diriger par décrêt est un artifice ou stratégie qui ne colle pas avec la réalité politique du moment. Il a tout intérêt à revoir ses cartes, qui, chaque jour, lui font défaut. 

    Q– Au cas où l’institution Parlementaire ne pourrait plus jouer son role, seriez- vous prêt à rejoindre le souverain, la rue?
    R– Clair, net, limpide et sans ambages! 

    Q-Mais vous l’avez soutenu durant deux ans et demie?
    R- Je refuse de continuer à m’engager aux côtés d’un pouvoir qui refuse de comprendre systématiquement que le pays est un tout et qu’à travers ses agissements, il nous mènera irrémédiablement vers une catastrophe socio-économique, politique et financière au détriment de la nation Haitienne. 

    Q– Ne craignez-vs pas qu’on vous présente comme un aigri qui lâche Jovenel Moise pour n’avoir pas fait choix de vous comme son PM?
    R– Croyez-vs que les mesures prises jusque-là par Jovenel sont de nature à résoudre la crise? Si oui je suis aigri dans le cas contraire j’ai bien raison 

    Q– Comment voyez-vous vous la question de mise en accusation renvoyée Sine die?
    R– Une épée d’Amoclès sur la tête de Jovenel 

    Q– Vous avez conseillé Michel Martelly et vous êtes un allié de Jovenel Moise? Comment voyez- vous les deux hommes ?
    R– Martelly a un Grand coeur. Il fait confiance à ses conseillers et les respecte. Ou bien on est conseiller ou s’improvise domestique. Je suis un vrai Général issu de l’INITE de l’immortel René Préval. 

    Q– Serait-il prisonnier du camp PHTK? 
    R– J’en doute fort! Le PHTK est très désappointé et ne partage pas les agissements de Jovenel. L’histoire retiendra! 

    Q– Vous ne seriez pas entrain de dédouaner le PHTK comme régime? Comment ils le manifestent cette désaprobation? 
    R– Les déclarations de Martelly à Enfrasa et celles de Edo Zenny 

    Q- Gazette Haiti vous remercie pour cette interview exclusive 
    R- A moi de vous remercier La Gazette

    Toute de suite après la publication de l’entretien, des réactions tournent en boucle sur les réseaux en posant des questions sur la sincérité de Joseph Lambert pour assumer une telle mesure. Pour certains Lambert fait de la politique, il cherche les sympathies du pouvoir surtout après son rejet par Jovenel Moïse pour ne pas se présenter comme le premier ministre nommé ou désigné.

    Pour d’autres, il veut se ressaisir et se mettre aux côtés du peuple haïtien. Une décision applaudie par des jeunes faisant partie de l’opposition politique. Est-ce qu’il va maintenir sa position? Il n’est que d’attendre.

    Un dossier un suivre.. TFE

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker