Search Results for: Célébrite

  • Rutshelle Guillaume se retire de sa relation amoureuse: “ M pa la ankò”

    (TripFoumi Célébrité)- Quand l’amour est desservi, il faut savoir quitter la table, pour reprendre une phrase du mythique chanteur français Charles Aznavour. Définitivement, Rutshelle Guillaume se retire de sa relation amoureuse. Ce 20 mai 2021, la star haïtienne a dévoilé un nouveau son : « M pa la ankò ». Ce single parle d’une rupture amoureuse. Après tant de souffrance, d’humiliation et de tromperie qu’elle a subies elle s’est obligée de se séparer de son partenaire.

    Au rythme du compas, la diva haïtienne veut continuer à faire danser ses fans et à leur raconter des histoires amoureuses. Avec « M pa la ankò, celle qui a publié 2 ablums durant ses 8 ans de carrière se dit déçue de son conjoint et décide de le quitter. »Ou antre nan vi m, ou twonpe m, ou jwe ak pèsonalite m… Lè m te nan men w lan ou pa t janm jere m », chante l’interprète de « kite m kriye ».

    Pour la réalisation de cette nouvelle chanson, annonçant le troisième album solo de la chanteuse, plusieurs artistes haïtiens sont venus au chevet de cette dernière. C’est le cas du batteur Chedly Abraham et de K-dilak. Ce dernier a coécrit le texte avec Rutshelle Guillaume.

    « Ma pa la ankò » est l’un des morceaux disponibles sur le troisième opus de l’artiste intitulé QQA (Quoi Qu’il Advienne). Ce dernier, contenant 15 morceaux, sera mis en rotation le 18 juin prochain comme l’avait annoncé La Rebelle le 10 mai dernier.

  • Rutshelle Guillaume dévoile la pochette et le tracklist de son nouvel album

    (TripFoumi Célébrité ) – Depuis ces derniers jours, la chanteuse haïtienne Rutshelle Guillaume n’arrête pas de promouvoir la sortie de son troisième en carrière intitulé QQA « Quoi qu’il advienne), opus qui sera disponible pour le plaisir des mélomanes le 18 juin prochain. Ce vendredi 14 mai, à travers les réseaux sociaux, l’interprète de la chanson « Rete la » dévoile officiellement la couverture et la liste des chansons qu’on aura à déguster sur cet album.

    Après « Émotions » et « Rebelle », ce nouvel opus de l’artiste haïtienne la plus populaire sur les réseaux sociaux comportera 15 tracks dont une intro: << Guantanamo >> , << Nou Fini>> , << Poze>> , << Lost Without you>> , <> , <> , << Fou >> , << All on me >> , <> , << Ou se yon melodi>> , << Rete la>> , << Rete la » remix »>> , tels sont les chansons qu’on retrouvera sur cet album dont le (Qui qu’il advienne ) est le titre homonyme.

    Pour la production de cet opus, plusieurs artistes internationaux et haïtiens ont mis leur talent à la disposition de Rutshelle Guillaume. En effet, via un message posté sur les réseaux sociaux, celle qui se fait appeler « la rebelle » a remercié les artistes : Cheff Loncher, Peet Marv, Singuila, Mikaben, Oswald, Salatiel, T-Harold , K-Dilak, Baky, Wendyyy, Magico Bat, Jordan, Shedly Abraham, Jodany, Jay Maestro, Cassie Gilles, Junel Pierre, Cédric Louis et Jordan Peters pour leurs contributions à la réalisation de « QQA ».

    Petite surprise, même avec la participation de cette pléiade d’artistes dont les chanteurs et rappeurs ne sont pas en reste, Rutshelle Guillaume est en featuring uniquement sur quatre parmi les 14 titres figurant sur son album: Selatiel sur la chanson intitulée » Poze » , le chanteur français Singuila à travers le morceau titré « Sa k rive nou » , « All on me » en collaboration avec Wendyyy Traka et « Rete la remix » avec Oswald, chanson disponible depuis l’année dernière, tels sont les voix que les amants de la musique auront la possibilité d’apprécier en duo sur ce nouvel album de la diva haïtienne.

  • Alexandra Bastiany, une Canadienne d’origine haïtienne devenue première femme noire cardiologue d’intervention

    (TripFoumi Célébrité)-Au Canada, une femme a intégré la liste des cardiologues d’intervention. Il s’agit d’une Canadienne d’origine haïtienne, Alexandra Bastiany. Ce qui fait d’elle la première femme noire à avoir eu un tel titre.

    Née à Montréal d’une Infirmière et d’un Chimiste, tous les deux de nationalité haïtienne, Alexandra Bastiany a dès son jeune âge développé un amour pour la médecine. Depuis, c’est devenu son plus grand rêve.

    Après avoir bouclé son cycle d’étude au Collège Notre-Dame, l’amoureuse de la science a pu avoir accès à l’UdeM ( Université de
    Montréal ).

    En 2011, elle a obtenu son doctorat, puis, trois ans après, soit en 2014, son diplôme de médecine interne. Très douée, elle faisait partie des six sélectionnés pour le programme de cardiologie pour son université. Une décision présentant une double facette.

    D’une part, il y avait le côté négatif : Bastiany est noire et est de sexe féminin, d’une autre part, ça l’a aidée à rester concentrée sur ses objectifs.

    En 2020, au Mazankowski Alberta Heart Institute, à Edmonton, elle a terminé avec ses deux années de formation supplémentaire en cardiologie d’intervention, branche de la médecine, précisément de la cardiologie, s’occupant des maladies cardiaques par voie endovasculaire.

    Alexandra Bastiany est désormais cardiologue d’intervention au centre régional de santé de Thunder Bay, en Ontario.

    Fière d’elle et de sa carrière, la Canadienne d’origine haïtienne a confié à udemnouvelles ses propos dévoilant son émotion : « J’ai de la chance d’être devenue ce que je voulais devenir, […] je ne suis pas la première à mettre une brique dans l’édifice de l’égalité et je vais aider les autres à ajouter la leur. »

  • Digne représentante d’Haïti à la Miss Univers, Éden Berandoive continue de solliciter le vote de tous

    (Tripfoumi Célébrité)- Alors qu’elle fait un parcours exceptionnel en représentant fièrement Haïti à la 69eme édition de Miss Univers, Eden Berandoive nécessite le vote du public haïtien particulièrement pour espérer à la couronne mondiale de ce prestigieux concours très convoité par plus d’un.

    D’une beauté exquise agrémentée d’une élégance extraordinaire, Eden Berandoive continue d’élever grandement Haïti avec brio aux Etats-Unis pour cette nouvelle édition de Miss Univers. En mettant en valeur la beauté haïtienne avec ses cotés identiques, la jeune femme de 24 ans, élue Miss Haïti en 2020, fait l’honneur du pays parmi les 74 candidates issues de pays différents. Eblouissante dans son costume national tout à fait spécial lors de sa présentation, Eden a presque eu la note maximale.

    Créé par le designer, plasticien et fondateur de Minokan_mode_design Mackenley Darius, le costume porté par mademoiselle Berandoive est d’une splendeur incroyable. Il représente la Citadelle Laferrière, merveille construite par le Roi Henry Christophe dans le Nord particulièrement à Milot, les armoiries de la première République noire au monde ainsi que la couleur du drapeau haïtien.

    Depuis plusieurs jours déjà, le public est invité à participer au vote pour le choix de sa candidate, Eden Berandoive continue de solliciter auprès du peuple haïtien un support incommensurable pour gravir l’échelon qui mène à la couronne. Cette étape combien cruciale dans le concours qui se termine ce dimanche 16 mai, a besoin de la solidarité de tous. Les fans peuvent se rendre directement sur le site suivant: https://www.missuniverse.com/eden-berandoive pour attribuer leurs votes à la native d’Aquin en choisissant une formule payante. Ainsi, on peut débourser 1 dollars pour 3 votes, 4,99 dollars pour 20 votes, 9,99 dollars pour 45 votes, 19,99 dollars pour 95 votes, 49,99 dollars pour 240 votes, 99,99 dollars pour 500 votes, 199,99 dollars pour 2000 votes.

    Installée fièrement au Seminole Hard Rock Hotel & Casino à Hollywood, Eden Berandoive attend toujours nos supports.

  • “Jan mwen ye”, le nouveau son d’Émeline Michel mis en rotation en prélude à son nouvel album

    (TripFoumi Célébrité) – La diva de la musique haïtienne, Émeline Michel, a mis en rotation une nouvelle chanson. Il s’agit de « jan mwen ye », chantée en duo avec le célèbre pianiste Harold Saint-Louis alias Ti Harold. Ce nouveau texte annonce la sortie de son nouvel album pour l’automne prochain. Ça parle d’amour divin, de l’acceptation divine et de la reconnaissance de Dieu envers les humains.

    « Jan mwen ye » est une démonstration de voix et des douces mélodies d’un piano, qui coulent à flot pour en faire une symphonie merveilleuse. La chanson démarre avec les premières notes de Ti-Harold avant de joindre à la voix de l’incontestable chanteuse haïtienne Émeline Michel afin de rendre gloire à Dieu.

    Ce jeudi 13 mai 2021, les fans de la mythique chanteuse haïtienne, Émeline Michel, ont eu le privilège de déguster un nouveau morceau de l’artiste. « Jan mwen ye » est son titre. » Ce texte annonce la sortie de mon prochain album », a révélé celle qui compte plus de 30 ans de carrière sur l’échiquier musical haïtien, en interview avec l’animateur Carel Pedre ce jeudi.

    L’idée d’un album n’était pas dans la tête de l’artiste au moment de réaliser ce morceau. » Nous avons voulu réaliser une musique ensemble. Mais, du coup, on a eu le feeling, et on arrive à accoucher ce projet qui parle exclusivement de Dieu pour ses multiples bienfaits dans ma vie », a expliqué la native des Gonaïves.

    Avant la sortie de ce nouvel album, Émeline Michel compte publier un autre single. Une décision qui, de son avis, permettra au public de bien apprécier son nouveau projet dont la sortie est prévue pour l’automne prochain.

    Selon ce qu’elle a révélé, l’abum qu’elle compte sortir en automne prochain contient trois morceaux en anglais. Une façon pour la diva haïtienne de continuer à conquérir le marché international.

  • “Ann fèl pa dèyè” ou la sodomie évoquée dans l’infidélité

    (TripFoumi Célébrité)- Mr. Passs et Scandy, 2 jeunes artistes haïtiens, ont publié, il y a environ un mois, un morceau videoclipé titré « Ann fè l pa dèyè ». Il cartonne. Dans les resto-clubs, sur les réseaux sociaux, sur la bande FM et sous les lèvres des mélomanes, ça roule et roule. Si le texte aborde l’infidélité, dans une approche plus ou moins superficielle, où les deux partenaires s’en prennent à ceux qui médisent de leur relation, il parle aussi, dans une analyse beaucoup plus poussée, d’une manière implicite, de la sodomie, une pratique sexuelle qui consiste une pénétration par l’anus .

    Sodomie ou le sexe anal. Ce sujet reste un tabou social, bien qu’il ait eu ses adeptes en Haïti. Même les couples hétérosexuels les plus émancipés ne veulent pas en parler. Toutefois, depuis un certain temps, les nouvelles pratiques sexuelles sont abordées par des artistes haïtiens, notamment dans leurs textes muisicaux. C’est le cas de ces deux jeunes artistes haïtiens Mr. Passs et Scandy, dans leur dernière chanson titrée » Ann fè l pa dèyè » qui, d’une manière à peine voilée, parle de la sodomie.

    Le morceau raconte, sur un beat Afro melangé de dancehall, au départ, si on reste à la surface, l’histoire d’une femme infidèle. Ne voulant pas que les gens médisent de sa relation extraconjugale, elle propose à son partenaire de » Fè l pa dèyè ». Moun isit yo landyèz, yo jouda, yo pale menm sa yo pa wè, prefere nou fè l pa dèyè », chantent-ils. « Ann fè l pa dèyè ». ici le texte porte une charge sémantique bien spécifique de part du contexte dans lequel il est utilisé. En cachette ? Non. Dans ce cas précis, cela pourrait parler de la sodomie ou/et de la levrette, implicitement.

    Dans l’une des parties de la chanson où Mr. Passs rappe, il est question des pratiques sexuelles anales. À bien écouter ce stophe, le rappeur évoque un fruit à partir duquel on peut identifier en créole haïtien une pratique sexuelle : zonyon (anulingus). »Ey mon kamarad yon vè ji, yon pla salad, ti zonyon[…] fè dèyè trè seksi se kòmsi ou pa t al a rad », rappe Mr. Passs.

    Mr. Passs, de son nom de naissance Alucson Joseph et Sacandy, de son vrai nom Charles Durosier, ne sont pas les premiers artistes haïtiens à avoir abordé la sodomie dans leur production muisicale. Mais, tous le font d’une manière voilée. Le rappeur PIC l’a déjà abordée en 2017 à travers son track intitulé « 2 tay ». Il y a aussi le groupe Zenglen qui l’a aussi faite avec son morceau ayant pour titre « pòt dèyè ».

  • Avec “Se mwen li vle”, L-Won plaide pour un amour platonique

    (TripFoumi Célébrité) – L’amour, c’est la quête de soi, selon Platon. Une fois trouvé soi-même, à travers l’autre, on n’a qu’à se plier et s’arrêter tout de go. Pour illustrer cela, il faut se fier à L-won. Sans langue de bois et avec sa voix douce, moussée de mélodie, l’originaire de Carrefour chante l’amour platonique et ce, de fort belle manière, qu’on se le dise ! Par ce titre « Se mwen li vle », le jeune chanteur arrive à dire et à décrire, musicalement, presque tout ce qui fait son bonheur.

    Quand on aime, on ne compte pas. C’est bien vrai. C’est bien la chanson « Se mwen li vle » qui confirme cela. Ce morceau, sorti avec son vidéoclip , il y a un mois environ, soit au début du mois d’Avril dernier, est un texte où L-Won expose au grand jour sa relation amoureuse. Sa partenaire, raconte le jeune garçon qui va fêter ses 23 ans le 30 mai prochain, bien qu’ayant reçu d’autres offres, a refusé, et s’est livrée à lui. Elle (la jeune fille) a renoncé à toute richesse (biens matériels) que les autres gars lui ont proposée pour rester aux côtés de son amant.

    « Pou mwen l pa nwi pran kamyonèt oooh, pandan l gen nèg k ap ofri l djèt oooh ! Elle est jolie, Elle est coquette oh oh ! » voila l’incipit de cette œuvre musicale. Par ces vers « rimés », l’artiste s’octroie une satisfaction du fait d’avoir rencontré cette jolie fille. Pour faire tout ça, le natif du Gémeaux a du mettre sa voix sur un beat-Afro.

    Le chanteur-compositeur, se sentant aimé, n’a pas d’autres choix que de se laisser emporter par cet amour platonique. Dans l’un de ses strophes, L-Won avoue apprendre que grâce à son amant les Hommes pourraient aimer sans avoir des intérêts matériels. « Men se li k fè m konprann ke moun pa konn renmen sèlman pou vanite […] Li di m lajan pakapab fè l mache, se avè m l adikteeee », chante-il en refrain.

    En interview exclusive avec le journal TripFoumi Célébrité, Wondieph Lozier a fait savoir que « se mwen li vle » est son cinquième morceau solo. Ce dernier témoigne ses vécus et ses sentiments. « Mizik mwen yo, jeneralman, se rezilta sa m viv ak sa m santi, », déclare l’ancien élève du lycée Henry Christophe de Diquini, commune Carrefour, tout en révélant que le feedback reste positif pour sa derrière chanson.

    Questionné sur des nouveaux projets, L-Won ne voulait pas trop en parler. Toutefois, le Carrefourois tient à préciser, pour le moment, qu’il n’a aucun grand projet musical. « Bien que mon répertoire soit rempli de musiques, mais je ne vais pas publier pour autant un quelconque album ou un EP », a laissé entendre celui qui commence à chanter depuis à l’âge de 9 ans.

    Wondieph Lozier a sorti le 4 Avril dernier son cinquième morceau. Sur les ondes, à la télévision et sur les réseaux sociaux, entre autres, « se mwen li vle » cartonne déjà et ne cesse de conquérir des coeurs, notamment les amoureux.

  • Rutshelle Guillaume annonce la sortie de son nouvel album

    (TripFoumi Célébrité) – Rutshelle Guillaume a communiqué la date de sortie de son troisième album intitulé « Quoi Qu’il Advienne (QQA) » et c’est pour le mois de juin prochain. C’est à travers une vidéo de moins de deux minutes postée sur son compte Twitter ce vendredi 7 mai 2021 que l’annonce a été faite.

    Après Émotions en 2014 et Rebelle en 2017, la vedette haïtienne, Rutshelle Guillaume a rendu publique la date de son troisième album : 18 juin prochain.

    La star, élevée dans une famille chrétienne dont elle est l’unique fille, a vu le jour le 28 juillet 1988 à Port-au-Prince. C’est à l’église qu’on allait remarquer son talent, soit en 2007, dans une chorale de son assemblée « Cosmic Peace Mass Choir ». Elle n’avait que 11 ans alors. Étant à l’École Normale Supérieure (ENS) où elle a décroché sa licence en Philosophie, Rutshelle Guillaume a rejoint « REL », un groupe musical de l’École Nationale des Arts ( ENARTS).

    Passionnée de la musique, l’artiste haïtienne avait participé à une formation de techniques vocales organisée par les stars : Emeline Michel, James Germain et Steevenson Théodore en 2011, à la FOKAL. Cette activité durant laquelle, Rutshelle, à partir d’une prestation, a trouvé sa chance. Yole Derose, qui recrutait de talents féminins pour un projet baptisé « Haïti Coeur de Femmes, à cette époque » l’a fait rejoindre le groupe. Ce qui lui a ouvert la voie du succès.

    En 2014, la chanteuse s’est lancée en solo. Kite m kriye , chanson videoclipée à travers laquelle la star a pris connaissance du milieu artistique haïtien. Cette même année, elle a sorti son premier album Émotions et quatre ans plus tard, son deuxième, Rebelle, sur lequel on trouve le fameux son : Rendez-vous au sommet qui a connu un succès hors du commun.

    Encore 4 ans après, l’ancienne professeure de grammaire au Collège Bird de Port-au-Prince promet un troisième album : QQA. Et ceci, avec des collaborations de nationalités diverses. Le public est impatient de découvrir cet album qui s’annonce bien intéressant pour les fans de la bonne musique en général et de la Diva RG en particulier.

  • Quand Femme à la guitare voit ses rêves brisés par l’État haïtien, se questionne sur son avenir

    (TripFoumi Célébrité) – Nombreux sont les haïtiens vivant en terre étrangère qui rêvent un jour de revenir dans leur pays natal afin de travailler pour le bien-être de leur communauté. Mais, la situation dégradante du climat socio-politique et sécuritaire du pays reste un obstacle quant à la matérialisation de ce rêve. C’est le cas de Femme à la guitare, cette chanteuse haïtienne très connue sur les réseaux, qui avoue son grand envie de revenir travailler au bercail. Mais, elle ne peut pas à cause de la situation actuelle à laquelle fait face son pays.

    Fritznie L. Joseph plus connue sous le nom de Femme à la guitare ne mâche pas ses mots quant à son envie de retourner en Haïti pour aider sa communauté. » Tout rèv mwen se te antre lakay mwen al travay bò kote paranm pou sèvi kominote a. Men nèg yo kraze rèv mwen plat », se désole la jeune diplômée en Chimie.

    La jeune chanteuse, plus loin, dans ce message posté sur sa page Facebook, se questionne sur son avenir. « M chita map mande tèt mwen kisam pral fè ? Kisam pral reve ankò ? Ki kotem prale? Kijan sa pral pase? « , se semande l’interprète du morceau à succès titré « Je viverai ».

    La native de Port-au-Prince qui vit actuellement aux États-Unis enfonce le couteau dans la plaie, pointant du doigt l’État haïtien d’être de connivence avec les bandits armés qui sèment la terreur dans le Pays. « Leta peyim negosye ak bandi pou yo lage yon asasen pou yo ka lage moun yo kidnape yo. E sa bandi yan di y’a se sa leta peyim fè. Mesye oooohhhhh hm hm hm. Mèsi peyim. », regrette celle qui a quitté son pays depuis 2012 afin de poursuivre ses études en biochimie.

    Haïti fait face ces derniers jours à la recrudescence du phénomène de l’insécurité, notamment du kidnapping, greffé sur une crise socio-politique aigue. Une situation qui affecte également beaucoup de compatriotes. Quand est-ce que les autorités haïtiennes vont définitivement créer un climat de stabilité afin de permettre aux haïtiens vivant dans la diaspora haitienne de retourner chez eux ?

  • Ne faisant pas partie de son “Dream Team”, Gracia Delva s’en prend à Richie et promet des étincelles

    ( TripFoumi Célébrité ) – La collaboration entre Gracia Delva et Richie a commencé au sein du groupe Zenglen en 1997, la parfaite complicité entre ces deux artistes a fait de leur formation musicale le groupe le plus populaire et le plus en vogue au début des années 2000. Même après leur fracassante rupture de collaboration dans le groupe Zenglen en 2003, nombreux sont ceux qui manifestaient le désir de les voir travailler à nouveau, et pour cause, il ont sorti ensemble un album intitulé » Yo Remele » en 2006, opus à travers lequel, ils ont déclaré être les deux noms les plus importants de l’industrie musicale haïtienne. Malgré ce parcours de rêve, Gracia ne fait pas partie de la bande idéale à Richie, ce qui lui met vraiment en colère.

    En effet, en participant à l’émission « JMS Live » ce vendredi 23 avril 2021 à l’occasion du 9ème anniversaire du groupe Klass, Jean Mary Simon a sollicité de la part de Richie une liste des musiciens qui peuvent figurer dans une bande idéale du compas direct parmi ses anciens ou nouveaux collaborateurs, sans langue de bois, Richie a fait les choix des chanteurs Gazzman Pierre, Eder Stanis dit Pipo et Reginald Cangé sans même mentionner le nom de son ancien poulain Gracia Delva, chanteur avec qui, il a connu d’énormes succès.
    De plus, quand l’animateur a évoqué le nom de Garcia Delva, Richie a répondu d’une manière sarcastique qu’il est au parlement haïtien « Gracia lachanm ».

    Très offusqué de la réaction du directeur musical du groupe Klass, dans des échanges privées avec le même interlocuteur Jean Mary Simon dit JMS, Gracia Delva a parlé de Richie comme étant un ingrat, il a déclaré qu’il ait connu du grand succès dans la musique haïtienne bien avant Richie à travers la chanson « glise » du groupe Djakout Mizik tout en indiquant que l’interprète de la chanson « Superstar maker » connaît et fait ses plus grands succès dans la musique haïtienne durant leur période de collaboration. « Gracia Delva deklare li te fè siksè avan Richie (glise l) men se avè l Richie fè premye siksè. Li estime Richie bliye vit. Li deklare Richie pa gen ankenn Mizik ak Klass ki depase 5 kontinan, BS production ou 5 dwèt » , a rapporté JMS sur sa page Facebook après ses échanges privées avec le chanteur lead du groupe Mass Konpa.

    Après une longue période d’accalmie, on est maintenant sur le point de vivre à nouveau un nouvel épisode dans les dossiers de désaccord existant entre Richie et Gracia, comme ce fut déjà le cas après leur rupture de collaboration au sein du groupe Zenglen. À preuve, le désormais sénateur promet des étincelles dans un entretien direct qu’il accordera à JMS ce lundi 26 à compter de 20:30.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker