Search Results for: election

  • Les haïtiens meurent, le Conseil de Sécurité de l’ONU exige les élections en 2021

    (TripFoumi Enfo) – Ce n’est pas pour la première fois que la communauté internationale se montre désintéressée par les questions qui sont fondamentales pour nous en Haïti. Alors que les haïtiens meurent de faim, du coronavirus et surtout de l’insécurité, le Conseil de Sécurité des Nations Unies exige une fois de plus que les élections se réalisent en 2021.

    Dans une déclaration unanime adoptée au Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations Unies ce jeudi 1er Juillet 2021, il est exigé que les élections législatives et présidentielle se réalisent en 2021 tout en dénonçant le climat de violence qui règne sur le pays.

    « Les membres du Conseil de Sécurité réaffirment leur profonde préoccupation face à la dégradation des conditions politiques, de sécurité et humanitaires en Haïti », a écrit le CSNU dans sa déclaration.

    Plus loin, le Conseil de Sécurité des Nations Unies demande « au gouvernement de faire rendre des comptes aux auteurs de violations des droits humains et d’abus et condamne la violence croissante alimentée par les gangs ».

    Les haïtiens meurent, l’insécurité augmente de plus en plus, les gangs armés font la loi, mais le gouvernement se dirige a delante vers les élections. La communauté internationale, insouciante, de son côté, fait pression sur l’exécutif.

  • Un nouveau capitaine pour la sélection haïtienne de football

    (TripFoumi Enfo) – Face à Saint Vincent-et-les-Grenadines, Jean Jacques Pierre, le sélectionneur national d’Haïti, dirigera sa 6e rencontre à la tête des Grenadiers et l’ancien défenseur a commencé à poser sa patte sur l’équipe. En effet, il a décidé de confier le brassard de capitaine à Ricardo Adé.

    Marc Collat, Patrice Neveu, Jean-Claude Josaphat, tous avaient fait de Johny Placide leur capitaine sur le terrain et Jean Jacques Pierre avait entré dans cette ligne, sauf que Johny Placide, étant donné qu’il donne la priorité à son club, n’est plus là et le vice-capitaine, Mechack Jérôme n’est pas sélectionné.

    Jean Jacques Pierre a donc chamboulé la hiérarchie en place pour promouvoir Ricardo Adé. Le défenseur de Rushuc Runa en Équateur va honorer sa 20e sélection avec le brassard ce vendredi face à Saint Vincent-et-les-Grenadines.

    Ricardo Adé qui joue sous le maillot d’Haïti depuis 2 septembre 2016, sera le nouveau capitaine pour les barrages et peut-être pour le renouveau de cette sélection qui compte beaucoup plus de jeunes actuellement.

  • Une nouvelle date retenue pour le référendum et des élections générales

    (TripFoumi Enfo) – La date prevue pour le référendum constitutionnel et les élections générales est enfin connue. Selon le dernier calendrier publié à cette fin par le Conseil électoral provisoire, ils sont programmés pour une seule et une même date : le 26 septembre 2021.

    En effet, le 26 septembre 2021 est la date retenue pour la tenue des prochaines élections présidentielles et législatives (Sénateur et Député) ainsi que le referendum constitutionnel, selon le nouveau calendrier électoral publié par le Conseil électoral provisoire, le lundi 28 Juin 2021.

    Le second tour du scrutin est prévu le 21 novembre prochain. Les élections municipales et locales sont prévues le 16 janvier 2022, toujours selon le nouveau calendrier. Le Conseil électoral informe qu’il s’attèle à finaliser le projet de décret électoral devant régir les prochaines compétitions électorales.

    Ce document sera acheminé à l’exécutif pour la publication au Journal officiel, le Moniteur. Le CEP a fait savoir qu’un guide de mesures sanitaires spécifiques destiné à l’usage des électeurs et électrices est en préparation de concert avec le Ministère de la santé publique et de la population (MSPP) afin de faire face à la pandémie du nouveau coronavirus.

    Y réagissant, le cinéaste devenu politicien, Richard Senecal semble ne pas voir de bon œil ce projet que plus d’uns qualifient déjà de bidons ; sachant que les élections et le référendum sont loins d’être les besoins les plus immédiats du peuple haïtien. C’est en ces termes qu’il a écrit :

    « Il n’y aura pas plus d’élections et de référendum qu’il n’y aura eu d’électricité, d’augmentation de la production agricole, de gestion de covid 19, de progrès économique, de politique de sécurité. Le fiasco va continuer jusqu’à ce que l’on vire ce fou et sa machine de destruction. »

    En tout état de cause, d’autres affirment aussi que de pareils projets ne sauraient y avoir lieu. D’un premier temps, les élections, dû au fait que les quartiers sont nombreux à être occupés par les bandits armés ; de l’autre côté, le référendum constitutionnel à l’égard duquel une bonne partie de la population peine encore à savoir de quoi il s’agit vraiment.

    Et l’opposition dans tout cela ? Doit-on aussi rappeler que plus d’une dizaine de partis politiques avaient déjà haussé le ton pour dire qu’ils ne participeront pas à toute éventuelle élection organisée par Jovenel Moïse ? Ce, disent-ils, le locataire du Palais National en plus qu’il n’a ni légitimité pour en faire, les démarches prévues par la constitution y relatives ne sont pas non plus respectées.

  • Élections et référendum constitutionnel, priorité des priorités du gouvernement ?

    (TripFoumi Enfo) – Le pays se meurt. Mais le gouvernement semble s’en taper pas mal. Il file droit devant en direction du référendum constitutionnel et des élections générales. Un comportement qui pousse plus d’uns à affirmer d’emblée que les prochains scrutins électoraux et le changement de la constitution de 1987 sont la priorité des priorités du pouvoir en place, quelque soit le prix à payer.

    Cette idée s’avère correcte puisque le locataire du Palais National avait déjà affirmé à maintes reprises que l’année 2021 sera consacrée aux élections générales et le référendum constitutionnel. À ce sujet, le politologue Rénald Lubérice avait pour une fois encore montré son attachement à ces projets ci-dessus mentionnés, notamment en souhaitant à son président « une année referendaire et électorale » en guise de souhait d’anniversaire le 26 juin dernier.

    Un souhait qui est en passe d’être exhaussé vue que deux jours plus tard, soit le 28 juin, le Conseil Électoral Provisoire (CEP) avait déjà publié un nouveau calendrier électoral selon lequel le 26 septembre 2021 est la date retenue à la fois pour les prochaines élections présidentielles et législatives (au niveau des deux chambres) et le référendum constitutionnel. En ce qui à trait aux élections municipales, c’est pour le 16 janvier 2022, toujours selon ledit calendrier.

    Avant d’avoir pris cette décision, la date prévue pour le référendum constitutionnel était le 27 juin 2021. Mais il avait été reporté par le CEP sous prétexte que les cas d’infection liés au coronavirus ne cessaient d’augmenter dans le pays. À bien y voir, aucune mention du climat insécuritaire du pays n’a été évoquée, alors que les quartiers de Martissant, Fontamara, Delmas 2, Delmas 6 et les quartiers environnants étaient et sont jusqu’à date assiégés par des bandits lourdement armés.

    C’est d’ailleurs sur ces entrefaites que le secrétaire général du conseil des ministres, Rénald Lubérice, clame mordicus la tenue des prochaines élections. « Si yon moun gen pwoblèm ak eleksyon, se nan eleksyon pou l al di sa », a t-il écrit sur son compte Twitter, une manière de montrer à quel point que le pouvoir en place est attaché à ces éventuels scrutins.

    « Eleksyon li ye, tonton ! Ou gen de opsyon swa w vin joure anba pòs sa a oubyen w lase bòt ou pou w al fè kanpay. Si w panse gen anpil pwoblèm nan peyi a, se moman pou w fè kanpay pou moun ou panse ki ka pi byen rezoud pwoblèm yo. Ane sa a pap gen eskiz pou pa gen eleksyon ! ».

    Depuis les déclarations de l’ancien patron de la compagnie d’Agritrans au Palais National, selons lesquelles seuls les candidats pro-PKTK seraient aptes à gagner les prochaines élections, une bonne partie de la population civile et plus d’une dizaine de parti politiques avaient déjà haussé le ton pour dire haut et fort qu’ils ne participeront pas à toute éventuelle élection organisée par Jovenel Moïse.

    Une position avec laquelle Mr. Lunérice n’était pas en total désaccord. Selon lui, c’est un droit dont jouissent tous les Haïtiens de dire qu’ils ne participeront pas aux élections organisées par tel ou tel président. Cependant, poursuit-il, ce droit ne soustrait pas pour autant le devoir des dirigeants politiques d’organiser les scrutins. Ce qui sous-entendrait que, même si le peuple s’y oppose, personne ne peut les empêcher à y parvenir.

    Ce qui reviendrait à dire que les elections et le référendum constitutionnel seraient la priorité des priorités du gouvernement en place, quelque soit le prix à payer pour y parvenir. En tout état de cause, ces projets sont pour l’heure qu’utopiques, vue l’état actuel des choses. Seul l’avenir en dira le reste.

  • Une nouvelle date prévue pour le référendum et les élections générales

    (TripFoumi Enfo) – Une nouvelle date a été retenue pour le référendum constitutionnel et les élections générales . Selon le dernier calendrier publié à cette fin par le Conseil Électoral Provisoire, ils sont programmés pour une seule et même date : le 26 septembre 2021.

    En effet, le 26 septembre 2021 est la date retenue pour la tenue des prochaines élections présidentielles et législatives (Sénateur et Député) ainsi que le référendum constitutionnel, selon le nouveau calendrier électoral publié par le Conseil Électoral Provisoire, le lundi 28 Juin 2021.

    Le second tour du scrutin est prévu le 21 novembre prochain. Les élections municipales et locales de leur côté sont prévues le 16 janvier 2022, toujours selon le nouveau calendrier. Le Conseil électoral informe qu’il s’attèle à finaliser le projet de décret électoral devant régir les prochaines compétitions électorales.

    Ce document sera acheminé à l’exécutif pour la publication au Journal officiel, le Moniteur. Le CEP a fait savoir qu’un guide de mesures sanitaires spécifiques destiné à l’usage des électeurs et électrices est en préparation de concert avec le Ministère de la santé publique et de la population (MSPP) afin de faire face à la pandémie du nouveau coronavirus.

    Y réagissant, le cinéaste devenu politicien, Richard Senecal semble ne pas voir de bon œil ces projets que plus d’uns qualifient déjà de bidons ; sachant que les élections et le référendum sont loins d’être les besoins les plus immédiats du peuple haïtien. C’est en ces termes qu’il a écrit :

    « Il n’y aura pas plus d’élections et de référendum qu’il n’y aura eu d’électricité, d’augmentation de la production agricole, de gestion de Covid-19, de progrès économique, de politique de sécurité. Le fiasco va continuer jusqu’à ce que l’on vire ce fou et sa machine de destruction. »

    En tout état de cause, d’autres affirment aussi que de pareils projets ne sauraient y avoir lieu. D’un premier temps, les élections, dû au fait que les quartiers sont nombreux à être occupés par les bandits armés ; de l’autre côté, le référendum constitutionnel à l’égard duquel une bonne partie de la population peine encore à savoir de quoi il s’agit vraiment.

    Et l’opposition dans tout cela ? Doit-on aussi rappeler que plus d’une dizaine de partis politiques avaient déjà haussé le ton pour dire qu’ils ne participeront pas à toute éventuelle élection organisée par Jovenel Moïse ? Ce, disent-ils, le locataire du Palais National en plus qu’il n’a ni légitimité pour en faire, les démarches prévues par la constitution y relatives ne sont pas non plus respectées.

  • Cristiano Ronaldo Record: Il rejoint l’Iranien Daei comme meilleur buteur de l’histoire en sélection

    (TripFoumi Enfo) C’est un nouveau record que s’offre Cristiano Ronaldo qui devient meilleur buteur de l’histoire en sélection nationale avec 109 buts et rejoint l’Iranien, Ali Daei.

    Un record après lequel il courrait depuis de longues années mais, l’a atteint ce mercredi face à la France en s’offrant un doublé sur penalty lors de la 3e journée de poules. Cr7 a atteint la barre des 109 buts en sélection, record mondial détenu par Ali Daei et donc égalé. Le Portugais a atteint ce total en 177 capes.

    Ce doublé sur penalty face à la France, ce sont ses 108es et 109es buts avec la sélection portugaise. Avec ce total, il rejoint l’Iranien Ali Daei comme meilleur buteur de l’histoire en sélection nationale. Personne n’a marqué plus de buts pour son pays que l’attaquant portugais et l’ancien joueur iranien, Ali Daei.

    Depuis ses débuts avec la Seleçao en 2003, Ronaldo a enchaîné les apparitions en équipe nationale, les parcours plus ou moins satisfaisants en phase finale, et les buts, jusqu’à égaler la marque impressionnante de l’ancienne star de l’Iran, établie au tournant des années 2000.

    Un moment historique célébré devant les gradins combles de la Puskas Arena de Budapest, où 60.000 personnes peuvent prendre place à chaque match dans le seul stade dépourvu de jauge sanitaire de cet Euro.

  • Referendum et élections : « Jovenel Moïse prêt à faire des concessions »

    (TripFoumi Enfo) – Jovenel Moïse est prêt à faire des concessions pour pouvoir réaliser son référendum et des élections, d’après le ministre chargé des questions électorales, Mathias Pierre.

    L’ancien candidat à la présidence, venant d’un voyage au côté du Premier Ministre a.i, Claude Joseph, a déclaré que le truvien est prêt à concéder pour l’obtention d’un accord politique.

    Cet accord permettra à Jovenel Moïse non seulement de réaliser son référendum afin de doter le pays d’une nouvelle constitution, mais aussi pour organiser des élections générales avant la fin de l’année.

    En attendant, l’ancien opposant à l’administration de Moïse dit attendre un calendrier révisé venant du Conseil Électoral de Jovenel Moïse selon lequel seront organisées les joutes ce, dans un délai raisonnable.

  • Nouveau stage pour la sélection haïtienne de football

    (TripFoumi Enfo) – Fini la Coupe du monde et place à la Gold Cup que la sélection d’Haïti doit disputer en juillet prochain en cas de qualification aux barrages, et justement en prélude à ces qualifs, le comité de normalisation a annoncé des dispositifs, parmi eux, un nouveau stage qui se tiendra aux Etats-Unis.

    Avant le match face au Canada, le président du comité de normalisation, Jacques Letang a annoncé aux Grenadiers qu’ils resteront aux Etats-Unis pour entamer une nouvelle semaine de préparation pour les barrages de la Gold Cup qui commence le 2 juillet prochain soit dans 15 jours.

    « Les Grenadiers restent en Amérique, » c’est la décision du Comité de Normalisation de la Fédération Haïtienne de Football rapportée par le Président Jacques Létang lors d’une réunion avec les joueurs, en marge de la préparation de la rencontre face au Canada à Chicago; joueurs ou membres du staff appelés à participer à cette compétition, ne repartiront pas en Europe.

    Après l’élimination face au Canada (0-3), les Grenadiers vont se concentrer maintenant sur les barrages de la Gold Cup de cette année. Les hommes de Jean-Jacques Pierre auront 4 jours de congé (jusqu’au 19) avant de se rassembler le 20 juin prochain en Floride pour débuter la préparation.

    Pour rappel, Haïti jouera le premier tour des barrages le 2 juillet contre les Saint Vincent et les Grenadines et en cas de qualification, elle affrontera le vainqueur du match Bermudes-Barbade le 6 juillet. Et, une nouvelle victoire envoie les Grenadiers à la Gold Cup.

  • 4 joueurs haïtiens bloqués à l’aéroport et ne font pas le voyage avec la Sélection

    (TripFoumi Enfo ) – Après avoir perdu le match aller face au Canada samedi dernier, la sélection haïtienne a quitté le pays ce dimanche à destination de Chicago (USA) pour affronter dans deux jours l’équipe canadienne en match retour du 2e tour des éliminatoires du Mondial 2022. Mais 4 Grenadiers n’ont pas pu faire le voyage pour des raisons liées aux restrictions de la Pandémie de Covid-19.

    Les Grenadiers ont pris la direction de Chicago, là où le Canada accueillera le match retour. Dans cette ville américaine, les poulains de Jean-Jacques Pierre tenteront de se qualifier pour le round final conduisant au Mondial 2022. En ce sens, la délégation haïtienne qui a pris le vol dimanche, ont vu 4 joueurs manquer à l’appel.

    Il s’agit du capitaine Johny Placide, du latéral gauche, Alex Christian Junior, de l’attaquant, Carnejy Antoine et le jeune Martin Expérience. Ces quatre-là, revenus de l’Europe, ne disposent du délai suffisant de 14 jours pour pouvoir rentrer au pays de l’oncle Sam.

    Fort heureusement, il ne manque qu’un seul jour pour boucler l’échéance. En ce qui concerne les trois premiers cités, ils rejoindront le groupe ce lundi alors que Martin Expérience qui a laissé la France seulement jeudi, ne pourra en aucun cas participer à ce match selon les infos de la Fédération Haïtienne de Football.

  • La sélection haïtienne déjà aux Îles Turques

    (TripFoumi Enfo) – La sélection haïtienne a atterri aux Îles Turques et Caïques jeudi soir après une heure et demie de vol. La délégation est logée à l’hôtel.

    Les Grenadiers qui ont passé plus d’une semaine en terre dominicaine dans un mini-stage, ont laissé Punta Cana hier en après-midi pour se rendre aux Îles Turques et Caïques, et finalement ont foulé le sol dans la soirée.

    Une délégation handicapée par l’absence de Steeven Saba, de Leverton Pierre et de Roberto Louima tous qui ont été testés positifs à la Covid-19 et ont été écartés du groupe.

    Haïti joue samedi face aux Iles Turques et Caïques (206e nation mondiale sur 210) à compter de 3h PM. Ce match, programmé dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022, se tient au TCIFA National Academy, un stade qui n’aura pas de public car le ministère de la santé a interdit l’assistance en raison de la montée du coronavirus au pays.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker