10 Attitudes Des Femmes « ZUZU »

Le comportement d’un individu prend sa source du milieu dans lequel il évolue. En Haïti, d’un côté on a les « Bredjenn » qui est le comportement que présente une couche de jeunes garçons au sein de la société, souvent des quartiers défavorisés et d’autre part, on a les femmes « Zuzu » qui ont leurs caractéristiques spécifiques.

Pour mieux parler des attitudes de cette catégorie, obligation nous était faite de consulter des personnes faisant partie de cette catégorie et d’autres qui les côtoient au quotidien. Parmi les informations recueillies, on a fait le tri et relevé dix (10) des plus pertinents.

1 – Les femmes « Zuzu » ne sortent pas avec les mecs qui n’ont pas de voiture.

Entre être un problème ou une solution, on verra bien que le plus important est que cette attitude ne peut que leur est bénéfique. Ce qui est tout à fait rationnel. Donc, tu devrais être frappé d’étonnement si tu apperçois une « Zuzu » se promenant dans les rues de Port-au-Prince, à pied, ou avec un individu non voituré. Un jeune homme ne possédant pas de véhicule ne peut oser leur inviter à sortir. Au cas où ils sortiraient ensemble, c’est sûrement parceque celui-ci peut en outre mesure, la présenter un autre jeune homme qui en possède. Donc, elles ne négocient pas avec les piétons.

2 – Les « Zuzu » prennent toujours beaucoup de temps pour se préparer

Pour plaire à la galerie, avant de sortir elles se font toujours belle, fraîche, élégante. Souvent elles mettent des heures à déterminer le tenu vestimentaire qui convient le mieux. Ce qui, explique le fait qu’elles soient connues pour être des retardataires patentées.

3 – Elles dépensent tout leur avoir dans l’achat de tenues tendances

Très peu économe, elles dépense follement, sans se soucier du lendemain. La seule chose qui compte pour elles c’est de paraître, se faire remarquer. Pour assouvir cet appétit démesuré du luxe elles ne reculent devant rien.

4 – Elles cuisinent rarement

Pour cuisiner, il faut l’avoir appris, il faut aussi une certaine pratique. Et pour être habitué à le faire, il faudrait avoir du temps pour cela. Or, les « Zuzu » n’ont pas le temps pour ces choses. Elles sont toujours prêtes à sortir. Lorsque tu rentres chez elles, dans leur garde-manger, tu trouveras assurément une assiette de conserve qui contient ce qu’elles avaient acheté hier au resto, en attendant le moment venu pour se la faire réchauffer.

L’autre raison qui explique qu’elles n’aiment pas cuisiner est le fait qu’elles ont peur de noircir leur manucure. Vu qu’elles en mettent toujours des plastiques, elles n’aiment pas faire la vaisselle dans le but de ne pas salir leurs ongles.

A titre de conseil : A tous ceux qui auraient un rendez-vous chez ces femmes, ne mettez pas à l’idée qu’elles vont cuisiner pour vous. Elles préfèreraient vous donner de l’argent pour que vous en achetiez, vous-même.

5 – Elles s’accompagnent toujours d’un auxiliaire de services à la maison

Faire la lessive, faire la vaisselle n’est pas de leur responsable. C’est la servante qui s’en occupe. A la place d’une servante, elles peuvent avoir un enfant de leur famille qui vient de la campagne juste pour les aider dans les tâches de cuisine et de ménage. Bien souvent ces enfants ne jouissent pas d’un bon traitement, mais ce sont les aléas de la vie qui les ont conduits jusqu’ici. Le mauvais traitement peut avoir diverses formes: leur crier dessus, leur exiger de faire un travail qui dépasse leur capacité, leur payer un salaire qui ne correspond pas aux services rendus. Malgré cela, ce sont elles qui cuisinent. Le problème qui se présente en pareil cas c’est que ces « Zuzu » savent se faire piquer leur conjoint par ces femmes qui travaillent chez elles. C’est pour cela qu’elles préfèrent prendre des femmes qui ne peuvent en aucun cas séduire leur conjoint. Malgré ça, certains hommes disent souvent” son visage ne m’importe guère, je n’ai pas le tronc de l’arbre pourvu l’envie soit satisfait”.

6 – Elles sont beaucoup à ne pas s’intéresser à l’éducation

Dis moi ce que tu fais de ton temps, je te dirai ce qui est ta priorité. Dans le cas de ces femmes, qui n’ont même pas assez de temps pour faire un peu de lessive, quelle importance accorderaient-elles à l’éducation?

Beaucoup d’entre elles sont devenues de la sorte parce qu’elles n’ont pas pu donner de bonnes performances à l’école. D’autres sont le fruit de l’inverse, puisque qu’elles donnent trop de temps aux activités de « Ti sourit », « Car wash », et les activités de « DJ », elles n’accordent pas assez de temps à leurs études. Bon nombre d’entre elles n’ont qu’une simple connaissance basique, leur permettant d’écrire leur nom et de remplir un formulaire de part elles-mêmes. Elles n’ont pas le temps pour la pratique de la lecture. Ou du moins, si tu rencontres une « Zuzu » en train de lire un bouquin, ce serait dans l’unique but de séduire un homme. Beaucoup d’entre elles aiment les discours faciles. Elles consacrent peu de temps aux réflexions corsées. D’autant plus qu’elles n’ont même pas assez de temps.

7 – Elles aiment les hommes qui ont du fric

Elles en sont totalement dépendantes. Leur irrationalité leur empêche d’atteindre toute indépendance financière. À cause de cela elles sont toujours à l’affût d’un homme pourvu de fric. Ainsi, elles pourront trouver de quoi manger facilement, changer leurs accessoires de maison, payer le loyer et aider les membres de leur famille proche. Bien souvent, elles représentent le pillier économique de leur famille.
S’il arriverait que tu sois fauché, ne compte plus sur elle. Elle ne pourra plus être ta conjointe car tu es dans l’incapacité de répondre à ses exigences économiques.

8 – Elles aiment se lier avec des personnes qui pensent comme elles

C’est tout à fait normal. Tout ce qui se ressemble, s’assemble. Comme le font les fourmis, c’est ainsi que les femmes dites « Zuzu » s’unissent dans le but d’échanger sur leur projet multiple. Ces projets ont bien souvent rapport avec les activités ludiques, l’argent et les hommes. Si vous n’avez pas la capacité de débattre ces sujets avec elles, elles considèrent que vous n’êtes pas digne d’être des leurs.

Il est très difficile qu’une femme « Zuzu » soit seule dans une activité ludique, à moins qu’elle n’y ait que dans le but de trouver un partenaire. Donc, elles n’aiment discuter, parler de tout et de rien qu’avec les femmes qui leur ressemblent.

9 – Elles n’aiment pas écouter les conseils de ceux qui sont différents d’elles

Elles n’aiment pas passer du temps avec cette catégorie de personnes de peur qu’elles ne puissent essayer de les convaincre d’une attitude différente. Car elles pensent avoir réussi à leur manière. En ce sens, toute idée différente de la leur n’est pas la bienvenue. D’autant plus qu’on n’a pas toujours la bonne méthode pour essayer de leur convaincre du contraire. Car, on garde en nous des tas de préjugés qui ne peuvent en aucun cas les convaincre à nous suivre. Ce qui les rend mal à l’aise de discuter avec une personne différente. Bon nombre d’entre elles ne se préoccupent guère de l’avis des autres, car elles estiment qu’il ne peut y avoir une meilleure manière de vivre que la leur.

10 – Elles sont prêtes pour toute occasion

Exiger à des « Zuzu » de s’habiller, elles vous répondront:  » Saw gen la? Ou pa wè m preske fini ! » (Qu’avez-vous? Ne voyez-vous pas que je suis sur le point de terminer)?

Dans leur sac, tout un monde y est : accessoires de maquillage ainsi que tout autre matériel pouvant leur aider à se préparer, peu importe les circonstances. Qu’elles en soient averties une heure avant l’activité, cela ne leur est pas préjudiciable. D’ailleurs c’est ce qu’elles cherchent : Du plaisir, du plaisir et encore du plaisir.

Au final, comme nous l’avons déjà dit, nous avons fait un exposé des dix (10) attitudes les plus pertinentes d’une femme dite « Zuzu ». Cela signifie que cette liste n’est pas exhaustive. Toutefois, une minorité d’entre elles, peu se consacrer aux activités intellectuelles. Cette minorité veut toutefois faire la différence. Elles adoptent un langage truffé de « r » qui ne sont surtout pas à la bonne place. Ou du moins, elles utilisent des anglicismes comme  » but » « anyway » « because »… Le plus souvent ces femmes sortent dans des écoles congréganistes et veulent que cela se remarque. Toutefois, à l’opposé des femmes « Zuzu » existe les hommes « bredjenn » au sein de la réalité haïtienne. A quel niveau peut-on lier ces deux catégories? Attendez notre prochaine liste d’observations.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker