Le secteur démocratique de l’opposition politique et populaire garde ses distances face à la formation du nouveau gouvernement selon son porte-parole, Me André Michel


Dans une note rendue publique, dont TFE a une copie, Me Michel s’adresse ainsi:

J’ai appris que le Président Jovenel Moïse a décidé de rencontrer ce Dimanche les présidents des deux Chambres dans la perspective de la désignation d’un Premier Ministre pour la formation d’un nouveau gouvernement. Cette démarche ne correspond pas à la dynamique populaire en cours dans le Pays. Il est Politiquement suicidaire et moralement inacceptable pour des leaders de l’opposition qui se respectent d’accepter une quelconque cohabitation avec Jovenel Moïse à l’intérieur d’un quelconque Gouvernement. On peut ne pas traverser les cadavres de celles et ceux qui ont été massacrés à la Saline pour aller négocier quelques miettes gouvernementales avec Jovenel Moïse. On ne peut pas traverser les cadavres de celles et ceux qui ont été assassinés dans le pays à l’occasion des différentes manifestations réalisées pour exiger la démission de Jovenel Moïse et l’aboutissement du PROCÈS PETROCARIBE pour aller négocier un quelconque Job. Agir ainsi, c’est cracher sur la mémoire de ces Compatriotes et offenser les victimes qui attendent encore Justice.

La publication du deuxième Rapport de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif qui confirme la participation de Jovenel Moïse dans la dilapidation des 4.2 milliards de dollars américains du Fonds PETROCARIBE anéantit toute possibilité de négociation et de cohabitation politique avec le Président de la République sauf s’il s’agit exclusivement de déterminer et préciser le cadre de sa démission. Car, on ne peut pas négocier avec les dilapidateurs des 4.2 milliards de dollars américains du Fonds PETROCARIBE à un moment où le Peuple se lève pour exiger leur arrestation.J’invite mes amis de l’opposition à garder leur ligne s’ils veulent conserver leur crédibilité. Je présume que le peuple sera ,cette fois-ci,sans Pitié pour les Traîtres.
Sans vouloir assurer de manière excessive la promotion de mon Propre Camp, Je reste persuadé que, Comme l’a toujours réitéré le Secteur Démocratique et Populaire, la Solution à la Crise politique actuelle passe par la Démission du Président Jovenel Moïse, l’aboutissent du PROCÈS PETROCARIBE et l’organisation de la Conférence Nationale Haïtienne Souveraine pour jeter les bases de la naissance d’un Nouveau PROJET de Société dans l’intérêt de toutes les couches sociales de la Nation Haïtienne.

Le Combat doit se poursuivre !! La mobilisation doit continuer !! Nou pap Kanpe nan wout !

Les propos de Me André Michel, Avocat, Initiateur du PROCÈS PETROCARIBE, porte Parole du Secteur Démocratique et Populaire.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker