Search Results for: jovenel moise

  • Joverlein Moïse, fils aîné de Jovenel Moïse, exilé au Canada, porte plainte contre les complices !

    (TripFoumi Enfo) – Exilé au Canada, plus précisément au Québec pour sa sécurité, le fils aîné de l’ancien président Jovenel Moïse lâchement abattu dans sa résidence privée le 7 juillet dernier, Joverlein Moïse vient de demander à participer directement aux procédures judiciaires afin que tous les auteurs de ce crime odieux soient punis.

    «Il est impensable que ce meurtre, qui implique des agents étrangers, reste impuni. Rien ne peut justifier l’assassinat d’un chef d’État», affirme Joverlein Moïse lors d’une entrevue au Journal de Montréal.

    Le fils aîné du président d’Haïti assassiné, âgé de 29 ans s’est réfugié au Québec le 7 juillet, quelques heures après l’assassinat de son père Jovenel Moïse. À ce moment, Joverlein était à 15 minutes des lieux du drame.
    « Il vit, depuis lors, des heures d’angoisses et de tourmente», indiquent ses avocats, dont Me Philippe Larochelle qui se spécialise, entre autres, dans les dossiers de droit international.
    Se considérant comme une « cible de choix », Joverlein Moïse a donc pris la fuite d’urgence. Et s’il a choisi le Québec, c’est en raison de ses liens forts avec la nation qui l’a accueilli pour ses études, puis pour le travail.

    « Je suis retourné en Haïti pour les funérailles, mais plus depuis, explique-t-il. Le Québec est une société égalitaire. On est bien, on est en sécurité, on guérit», a-t-il précisé au Journal de Montréal.
    Mais cela ne l’a pas empêché de déposer jeudi, une demande afin d’être désigné « partie civile » dans les procédures contre les assassins de son père. Cela lui permettrait de participer et d’intervenir durant l’enquête, qui a mené à ce jour à des dizaines d’arrestations. Joverlein réclame 5 gourdes, symboliques, à être exposées « pour symboliser sa quête de justice en faveur de la famille présidentielle et du peuple haïtien ». Il souhaite purement et simplement voir le glaive de la justice et sévir contre toutes celles et tous ceux qui auront été tenus pour responsables criminellement, indiquent ses avocats dans la demande.

    Car selon l’homme de 29 ans, son papa a été tué, entre autres, parce qu’il avait une vision progressiste afin de développer le pays.
    « Il y a une petite minorité qui profite du chaos et de l’instabilité, a-t-il martelé. Mon père était déterminé, il ne voulait pas que le pays replonge dans l’instabilité. »
    Joverlein Moïse dit d’ailleurs avoir confiance que justice sera rendue, même si « ça va être long ».

    Martine Moïse, avait déjà déposé une plainte contre les présumés criminels dont l’actuel Premier ministre haïtien Ariel Henry. Alors que cette même Martine, après avoir déposé cette plainte se rendait au bureau du PM pour discuter les affaires électorales. Est-elle naïve ou complice ? Pourquoi sa plainte est différente de celle de Joverlein Moïse ? A-t-il un désaccord au sein de la famille ? À suivre…

  • Visite de la diplomate Uzra Zeya en Haïti, l’assassinat de Jovenel Moïse sera aussi au cœur des discussions

    (TripFoumi Enfo) – Si Daniel Foote, l’ancien envoyé spécial des États-Unis en Haïti qui a donné sa démission avec fracas, avait une mission foncièrement politique qui était celle de favoriser l’adoption d’un accord inter-haïtien sur la crise. La diplomate Uzra Zeya, sous-secrétaire d’État pour la sécurité, la démocratie et les droits humains, attendue en Haïti la semaine prochaine, n’aura pas seulement à parler de politique avec les dirigeants haïtiens. L’assassinat de l’ancien président de la République Jovenel Moïse sera aussi au cœur des échanges. 

    À cet effet, elle doit rencontrer l’actuel Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique, Litz Quitel, qui fait également office de Ministre de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales  autour du déroulement de l’enquête. Les dossiers des massacres de La Saline, de Bel-Air, de Grand-Ravine et de Carrefour-feuille feront aussi partie de la discussion. 

    En plus de tout ça, Uzra Zeya aura à rencontrer le Premier ministre Ariel Henry autour des avancées de son gouvernement dans le cadre de la mise en œuvre d’un accord commun et inclusif pouvant paver la voie à une solution durable à la crise multidimensionnelle que vit le pays depuis un certain temps. 

    Après Daniel Foote, Brian Nichols et Juan Gonzalez, c’est le tour de la diplomate Uzra Zeya, tous des émissaires américains. Ceux qui étaient venus avant Mme Zeya avaient rencontré les mêmes acteurs autour des mêmes dossiers. Les infos fournies par les acteurs haïtiens servent à quoi au final? Que font les américains des données recueillies lors des missions précédentes? Personne ne peut répondre. Une seule chose est certaine, les dirigeants haïtiens attendent deux pieds fermes, comme des zombies, Mme Zeya pour discuter des mêmes sujets. 

  • «Tôt ou tard, justice sera faite autour de l’assassinat de Jovenel Moïse», selon Patrick Chrispin

    (TripFoumi Enfo) – Qui n’est pas au courant de ses rapports avec l’ancien président de la République Jovenel Moïse, assassiné dans la nuit du 6 au 7 juillet 2021? Patrick Chrispin, bon ami et collaborateur de l’ex Chef de l’Etat, trois mois après ce crime odieux, continue d’exiger de la justice haïtienne de faire son travail afin que la famille et les proches du désormais feu locataire du palais présidentiel puissent être soulagés. Il croit que tôt ou tard, justice sera rendue à Jovenel Moïse. 

    Si après déjà trois mois, le pays n’a toujours pas de président et que cela n’attire la curiosité de personne, la question de la justice pour Jovenel Moïse est pourtant toujours au cœur de l’actualité. Les jovenlistes ont fait le serment de ne pas abandonner ce combat. C’est le cas de l’ancien conseiller du président, Jean Willio Patrick Chrispin qui soutient que tôt ou tard lumière sera faite autour de la question. 

    À en croire l’ancien conseiller présidentiel, la justice haïtienne, par le respect du droit et de l’équité, doit faire de son mieux pour faire la lumière sur le crime perpétré contre lui et s’assurer que tous les coupables soient sous les verrous. 

    «[…] La justice haïtienne dans l’assassinat du valeureux et historique président Jovenel Moïse sera exercée avec rigueur et impartialité. Et même la nature reconnaît le droit du peuple haïtien de demander justice pour l’ancien Chef de l’Etat.», toujours selon Patrick Chrispin qui soutient avec force que les assassins de JoMo n’auront aucune chance. 

  • Assassinat de Jovenel Moïse : Martine Moïse auditionnée ce mercredi

    (TripFoumi Enfo) – L’ex-Première dame Martine Moïse s’est présentée au Parquet de Port-au-Prince, ce mercredi 6 octobre 2021 sur invitation du juge instructeur Garry Orélien, dans le cadre du dossier sur l’assassinat de son mari, l’ex président Jovenel Moïse.

    Un important dispositif de sécurité imposé par des policiers du Corps d’intervention, de maintien d’ordre (CIMO), de l’Unité départementale de maintien d’ordre (UDMO) et des soldats des Forces armées d’Haïti a été remarqué dans l’enceinte comme dans les parages du Palais de Justice de Port-au-Prince.

    En effet, à l’ordre du jour l’ex première dame, Martine Moīse était invitée à comparaître par devant le juge en charge de l’enquête Garry Orélien.

    Madame Moïse, qui ne cesse de réclamer justice pour son mari, a reçu le soutien de dizaines de sympathisants portant, pour la plupart, des t-shirts blancs à l’effigie de l’ex-président Jovenel Moïse.

    Ils étaient nombreux et venaient de plusieurs quartiers de la capitale réclamant justice pour l’ancien Président assassiné dans sa résidence privée.

    L’ex première dame a profité de sa visite au Palais de Justice pour discuter avec le doyen du tribunal de première instance de Port-au-Prince, Bernard St Vil.

    Dans l’intervalle, des altercations entre des militants de l’opposition et ceux de Martine Moïse ont agité les alentours du Palais de Justice de Port-au-Prince. Un groupe de supporters de Martine Moïse ont passé à tabac plusieurs protestataires qui réclamaient l’arrestation de la conjointe du feu président pour sa présumée implication dans l’assassinat du Feu bâtonnier Monferrier Dorval.

  • Assassinat de Jovenel Moïse: Martine Moïse se porte partie civile

    (TripFoumi Enfo) – L’ex Première Dame Martine Moïse a été auditionnée au Cabinet d’Instruction ce mercredi 6 octobre 2021. Après l’audition, elle annonce qu’elle se porte partie civile dans le dossier. Également, elle appelle tous les citoyens cités dans le dossier à collaborer avec la Justice.

    L’ex Première Dame a passé au moins 3 heures à répondre aux questions du juge instructeur Garry Orélien. À sa sortie, elle déclare que nuit et jour, elle ne rêve que Justice pour son feu mari. En ce sens, elle souligne qu’elle va collaborer à la limite du possible avec la Justice haïtienne pour parvenir à cette fin.

    Madame Moïse, qui a aussi rapporté qu’elle se porte partie civile dans l’affaire, demande à tous les citoyens dont leur nom a été cité dans le dossier de se mettre à la disposition de la Justice. Déclarant avoir confiance en l’appareil judiciaire haïtien, elle se dit prête à repondre des questions sur n’importe quel dossier pendant, même celui du Bâtonnier Monferrier Dorval.

    Cependant, il faut souligner que Martine Moïse a esquivé une question lui demandant si elle sera réellement candidate à la Présidence d’Haïti. «Jodi a mwen la se pou mande jistis pou Prezidan an», a-t-elle retorqué en guise de réponse.

  • Assassinat de Jovenel Moïse: La Juge Wendelle Coq Thélot toujours en cavale

    (TripFoumi Enfo) Suite à l’assassinat de l’ex président Jovenel Moïse dans la nuit du 6 au 7 juillet dernier en sa résidence à Pèlerin 5, Un mandat d’amener a été émis en date du 28 juillet 2021, contre Wendelle Coq Thelot par le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince. A savoir Claude Bed-Fort.

    Elle est l’une des juges de la Cour de cassation qui est plus crédibles, selon les constats faits par certains membres de la population haïtienne. En effet, son nom a été cité à maintefois comme la personne qui serait mieux remplacer Jovenel Moise à la tête du pays peu après 7 février 2021.

    Par ailleurs, Me Bed-Ford a décerné un mandat d’ammener contre Me Wendelle Coq Thélot, accusée de tentative d’assassinat et d’ association de malfaiteurs, selon la teneur du mandat. En revanche Me Edwine Coq, son frère trouve illégale la décision du représentant de l’exécutif dans le judiciaire au niveau de Port-au-Prince. Il estime qu’ un commissaire du gouvernement ne peut pas auditionner un juge en cassation. Car cela relève du ressort du sommet de l’ordre judiciaire. la cour de cassation.

    A noter, malgré la révocation de Claude Bed-Fort cela n’empêche pas le juge de prendre toujours la fuite. Dans ce cas, Frantz Louis Juste
    continuera-t-il sur la décision du commissaire Bed-Fort?

    Styve LUBIN

  • Assassinat de Jovenel Moïse: La Juge Windelle Coq Thélot toujours en cavale.

    (TripFoumi Enfo) – Suite à l’assassinat de l’ex président Jovenel Moïse dans la nuit du 6 au 7 juillet dernier en sa résidence à Pèlerin 5, Un mandat d’amener a été émis en date du 28 juillet 2021, contre la juge Windelle Coq Thelot par le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince d’alors Berd-Ford Claude.

    Elle est l’une des juges de la Cour de cassation la plus crédible, selon les constats faits par certains membres de la population haïtienne. En effet, son nom a été cité à maintefois comme la personnalité qui serait mieux placée pour remplacer Jovenel Moise à la tête du pays peu après 7 février 2021.

    Par ailleurs, Me Bed-Ford Claude a décerné un mandat d’ammener contre Me Windelle Coq Thélot, accusée de tentative d’assassinat et d’association de malfaiteurs, selon la teneur du mandat. En revanche Me Edwine Coq, son frère trouve illégale la décision du représentant de l’exécutif dans le judiciaire au niveau de Port-au-Prince. Il estime qu’ un commissaire du gouvernement ne peut pas auditionner un juge de la Cour de cassation. Car cela relève du ressort du sommet de l’ordre judiciaire.

    A noter, malgré la révocation de Bed-Ford Claude, cela n’empêche pas la juge Coq de rester dans le marquis en attendant qu’une décision judiciaire soit prise en sa faveur. Le parquet de Port-au-Prince a maintenant un nouveau Commissaire du Gouvernement, Frantz Louis Juste, serait-il capable de poursuivre l’affaire?

  • Assassinat de Jovenel Moïse : Martine Moïse de retour pour répondre à l’invitation du juge instructeur

    (TripFoumi Enfo) – L’ancienne première dame, Martine Moïse, est retournée en Haiti ce vendredi 1er octobre 2021 . Le but premier de sa présence est de répondre aux questions du juge Garry Orélien le 6 octobre prochain dans le cadre de l’assassinat du Président Jovenel Moïse.

    Invitée à se présenter au carré du juge instructeur Garry Orélien le 20 septembre dernier, Martine Moïse, par le biais de ses avocats, avait sollité le report de son audition en raison du fait que cette date est officiellement un jour de congé.

    Martine Moïse devrait profiter pour déposer une gerbe de fleurs sur la tombe de son défunt époux, assassiné le 7 juillet dernier dans le sanctuaire de sa maison à Pèlerin 5, Pétion-Ville, banlieu de Port-au-Prince.

    Plusieurs individus sont déjà arrêtés, d’autres entendus par la justice et d’autres encore recherchés par la police dans le cadre de ce meurtre. En dépit de tout, Martine Moïse a affirmé, lors de la cérémonie des funérailles de son mari, que les vrais assassins sont encore en liberté et la regardent. Ces criminels, qui sont-ils en réalité ?

  • Assassinat de Jovenel Moïse : Pierre Osman Léandre, responsable de l’USP, auditionné

    (TripFoumi Enfo) – Le juge instructeur, Garry Orélien, poursuit avec son enquête sur l’assissinat de Jovenel Moïse. Le responsable de l’Unité de Sécurité Présidentielle, Pierre Osman Léandre, a repondu aux questions du juge Orélien ce jeudi 30 septembre 2021.

    Le responsable de l’USP, pointé du doigt dans l’assassinat du président Jovenel Moïse le 7 juillet dernier, s’est rendu au carré du juge Garry Orélien pour être entendu dans le cadre de ce dossier.

    Jean Eugène Pierre-Louis, avocat de l’accusé, s’est montré satisfait, selon l’agence en ligne Rezonodwes,
    du déroulement de l’audition de son client. Après la séance d’audition, le présumé assassin a été conduit menotté dans sa cellule sur haute surveillance policière.

    Plusieurs hauts gradés de la Police Nationale d’Haïti (PNH) se sont déjà rendus au carré du juge instructeur Garry Orélien dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat du Président Jovenel Moïse en sa résidence privée en juillet dernier.

  • Haïti : enquête sur l’assassinat du président Jovenel Moïse, Martine Moïse sera entendue

    Trip-Foumi Enfo – L’ex première dame de la république, Mme Martine Moïse sera de retour dans le pays le vendredi 01 octobre 2021 pour répondre à la convocation du juge instructeur, Garry Orélien, dans le cadre de l’assassinat de son mari.

    Parallèlement, elle déposera une gerbe de fleurs sur la tombe du défunt président lâchement assassiné chez-lui à pèlerin 5 dans la nuit du 6 au 7 juillet 2021. Est-ce pourquoi elle rentrera au pays via l’aéroport du Cap-Haïtien.

    Selon plus d’un, Martine Moïse devrait être déjà entendue car elle est la première à être suspectée dans l’assassinat du président Moïse.

    À rappeler que Mme Martine a été épinglée dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat du bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince, Maître Monfleurier Dorval, le 08 Août 2020.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker