À la une

« Nèg ak kòb pa soufri pou fanm », dixit Shabba

(TripFoumi Enfo) – Shabba revient à la charge après un long silence. Si certaines personnes ont tendance à imaginer qu’Hervé Antenor vit présentement une peine de cœur, eh bien, qu’elles se détrompent, à en coire les propos de l’artiste ! « Nèg ki gen kòb pa soufri pou fanm », déclare-t-il à propos de sa séparation d’avec Diane Claude Antenor.

En pleine performance musicale avec Ekip, Shabba répond à un fan taquin qui lui balance cette phrase : »Ou pran kou ane sa ! « . Le musicien, atteint par ces propos, a fait savoir qu’il ne souffrait nullement de cette rupture, bien au contraire. Pourquoi ? « Parce que j’ai de l’argent », argue le tambourineur.

« Quand l’argent ne fait pas défaut dans la poche d’un homme et qu’il est une superstar comme moi, facile pour lui d’avoir une femme à ses côtés », prétend l’ancien du groupe Djakout # 1. Cependant, il dit n’avoir aucune haine contre son ancien amour avec qui il a des enfants.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

« Ma femme restera ma famille à jamais », poursuit-il tout en assurant à la foule qu’il ne connaît aucune douleur sur le plan affectif après la fin de cette relation, par rapport au fait qu’il soit une vedette et qu’il ait une belle fortune pour pouvoir s’offrir une femme.

Début décembre, Hervé Antenor avait mis en circulation une note pour annoncer entamer un processus de divorce d’avec celle qui partage sa vie. Peu de temps après la note, cette dernière avait publié une photo d’elle avec son nouveau petit ami, et donc le remplaçant de Shabba.

Cette histoire avait défrayé la chronique si bien que Shabba était devenu la risée des internautes. Après les déclarations de l’originaire du Nord, on est en droit de poser la question que voici : cette vision marchande de l’amour n’est-elle pas celle qui domine le monde avec la montée du capitalisme ?

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker