LE BRUIT DU SILENCE par Marie Margareth Fortuné

La Directrice Générale de la Loterie Nationale d’Haïti, Marie Margareth Fortuné dans une note rendue publique le vendredi 26 juillet 2019 dont une copie nous est parvenue à TFE a fait une description du niveau de l’hypocrisie qui règne en Haïti en particulier chez les dirigeants, l’État même dont elle en fait partie et aussi le jour où elle a failli perdre sa vie par des malfrats lourdement armés sur la route nationale numéro 2 dans la localité Charlon (Nippes).

“Nos problémes ont été créés par exploits que nos mains fidèles aux devoirs professionnels ont initié pour donner un nom des anonymes devenus par la force des choses trop importantes jusqu’à minimiser la tentative du 26 juin 2019 où très clairement les bandits ont tenté de me tuer.

En dissociant les manières de diriger et d’apprendre, ils se battent contre une soeur, une mère de famille et une militante qui toute la vie défendra les plus faibles.

Les institutions pour fonctionner reçoivent des ordres, quand leurs chefs sont en difficulté des supérieurs interviennent en toute urgence pour assurer que des vies et biens ne soient pas en danger.

La loterie de l’ État Haïtien, je le répète une nième fois est aussi une entreprise de l’État. Les intrigues de quelques apartrides hostiles aux changements ne devraient avoir d’effets sur des supérieurs hiérachiques à date silencieux, méprisables et fermés à toute solution future à la problématique de la Loterie, très riche comme instance de contrôle, mais réduite en peau de chagrin par des mercenaires cravatés des finances, amis du crime, pourvus de la volonté de sécher l’État, en isolant les fonctionnaires honnêtes.

Être en difficulté s’installera dans ma mémoire comme un message qu’on peut à tout moment rappeler pour justifier un fait.

Ma lutte pour l’ émergence des jeunes de notre société ne date pas d’hier, au péril de ma vie, je fais miennes le respect et l’esprit de la loi pour avancer dans la bonne direction.

Vous, vous dites tant pis qu’un pick-up appartenant à la loterie a été brûlé, quelle importance pouvait revêtir un tel acte quand la concernée principale est une ennemie! Mais ennemie de quelle cause?

Les autorités de Tutelle, les organisations dites de défences des droits de l’homme, les organisations féminines font du bruit dans un silence complice déja un mois après l’attentat 26 juin 2019 – 26 juillet 2019 ( in mois après depuis l’incident de chalon) sans un appel de soutien, voire m’aider à retracer les coupables.

Il est clair je ne suis pas membre de leur maudite association.

La situation économique et sociale du pays est difficile, tout semble échappé du contôle de nos dirigeants. Les taxes de l’État sont volées par des tièrces, les institutions sont ruinées au point qu’elles n’arrivent pas à payer les employés. Un climat de tristesse ferme les portes d’un avenir meilleur, rêve de tout homme et femme de la cité.

Il faut prioriser le travail bien fait et non celui fourni en dehors de toutes normes administrative par des Amis dont les requêtes ne souffrent pas.

En dépit des critiques des uns et des autres, il existe encore dans le pays des gens sérieux, respectueuxrespectueuxdes lois et des principes. Aussi, je tiens à remercier les personnalités suivantes qui m’ont porté secours en ces moments difficiles le Directeur départemental de la police des Nippes, les membres de la coordination départementale du Sud, le Député de Miragôane M. Yvon Geste, l’encien Député Jhonson Dieujuste, les habitants de chalon, Nancy Baptiste, Josué Olive encien Maire de Miragôane, vice Délégué Samuel Bonheur, ancien candidat au sénat Nickel Pierre, Député de savanette Guerda Benjamin, la presse, parlée, ecrite et Télévisée , les internautes.

Je suis au millieu de ces gens, que vous m’ignorez ou pas j’irai à Rome en prenant le bon chemin.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker