La maire Rosemila Petit-Frère Sainvil, met le Président en garde contre le renvoi des élus locaux

La maire de l’Arcahaie, Rosemila Sainvil Petit-Frère, a prévenu, ce lundi 25 novembre 2019, le Président de la République Jovenel Moïse contre toute tentative de renvoyer les cartels municipaux après le 2ème lundi de janvier 2020. Elle a fait cette déclaration sur les ondes de Caraïbes FM et appelle à la vigilance de tous les membres des collectivités territoriales.

Intervenant au journal « Premye okazyon » sur radio Caraïbes FM, ce lundi 25 novembre 2019, l’édile de l’’Arcahaie Rosemila Sainvil Petit-Frère a mis en garde le Chef de l’État contre toute velléité de renvoyer les conseils communaux après le 2ème lundi de janvier 2020.

 » On doit tout faire pour éviter une telle répétition où le Président Michel Joseph Martelly a eu les coups de franche en 2012 pour opérer des changements au niveau des cartels municipaux  » dit-elle.
En effet, elle fait appel à la vigilance de tous les membres des collectivités territoriales pour parer à cette éventualité.

Rosemila S. Peti-Frère connue pour être l’une des redoutables opposantes au pouvoir en place, a tenu cette déclaration à 6 semaines de l’échéance constitutionnelle qui mettra fin aux mandats des élus locaux, de la chambre des députés et d’un tiers du Sénat.

Selon des spécialistes du droit, la constitution haïtienne ne donne aucune provision légale au Président de la République d’en décider. Cependant, la constitution reste muette sur la question, vu qu’elle ne prévoit pas que ces élus restent en poste à partir de cette date.

Rappelons que les élections qui devraient permettre de renouveler ce personnel politique n’ont pas eu lieu au mois d’octobre dernier selon le vœu de la constitution.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker