Et si le traitement efficace du Covid-19 trouve son origine dans les remèdes naturels

La communauté scientifique internationale, depuis l’apparition du Sars-Cov2 en Chine en décembre dernier, travaille sans relâche pour trouver un vaccin capable de prévenir le nouveau coronavirus. Sans oublier, la célèbre controverse, l’hydroxychloroquine du médecin professeur français Didier Raoult, qui est toujours en phase de discussion pour son effet secondaire selon certains experts et son auto-mèdication est fortement déconseillée.

Le président du Madagascar, Andry Rajoelina, le 8 avril dernier, a créé la surprise en annonçant qu’un remède à base de plantes cultivées sur l’île était susceptible de soigner les malades du coronavirus. « Nous pouvons changer l’histoire de Madagascar et du monde entier », a t-il martelé. Des expériences cliniques sont actuellement en cours sur des patients volontaires atteints du Covid-19, a t-il indiqué. Ces remèdes naturels que les scientifiques n’accordent pas ou peu d’importance continuent de faire leur petit miracle dans le traitement de ce virus mortel qui a déjà fait plus 2 millions de victimes en terme de contamination et plus de 170 000 morts liés à ce virus.

Toujours dans le naturel, des témoignages, venant des États-unis dans la communauté haïtienne frappée par la pandémie, ont laissé croire que des remèdes naturels ont donné de bons résultats dans le traitement du nouveau coronavirus. Télé image, un média dans la diaspora haïtienne de New York a accordé des interviews à des ressortissants qui disent avoir battu le virus avec des remèdes à base de plantes médicinales.

Le président malgache a présenté également ce lundi 8 avril en grande pompe son « remède » contre le coronavirus. Une décoction et une tisane bio à base d’artemisia et d’autres plantes malgaches tenues secrètes. S’il s’avère efficace dans les jours à venir, attendons-nous une volte-face de l’OMS, qui avant déconseillait les remèdes naturels, pour les rendre accessible au Monde entier.

Entre-temps, Haïti, qui compte 57 cas confirmés pour 3 décès liés au Covid-19, devra faire face à sa pire catastrophe sanitaire depuis son existence, s’il faut croire la directrice de l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS), car le virus n’est pas encore à son pic dans la région Amérique latine et Caraïbes.

L’épidémie de COVID-19 en chiffres sur TripFoumi Enfo

Back to top button
Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker