« L’IGF, l’ULCC et l’UCREF ont beaucoup menti dans leur rapport », selon l’association des professionnels du pétrole

Dans un communiqué de presse publié le jeudi 20 août dans l’après-midi, l’association des professionnels du pétrole, APPE, exprime son désaccord suite à la publication du rapport de l’ULCC, de l’IGF et de l’UCREF. « Ces institutions ont menti dans les rapports », a-t-elle écrit dans la note.

Selon l’APPE, l’Etat fait ses gaffes et tente de responsabiliser les agents du secteurs pétroliers. « Le gouvernement fait état de bénéfices indus alors qu’il définit de manière souveraine la structure des prix. Les prix des carburants en Haïti sont définis par l’État qui peut retracer les produits au gallon près », ont écrit les professionnels du pétrole.

Plus loin, l’association défend les pétroliers en soutenant que ce ne sont pas eux qui ont défini les mesures, ils ne font qu’appliquer des dispositions préalablement fixées par l’Etat lui-même. « Les rapports, comme celui établi par IGF-ULCC-UCREF, doivent servir à fixer les responsabilités, aider l’État à prendre les bonnes décisions, sans transférer torts et responsabilités à ceux qui n’ont fait que respecter les règles en vigueur en utilisant les structures de prix définies par le ministère de l’Économie et des Finances », a-t-on lu dans le même communiqué.

Aucun équilibre n’a été fait dans le rapport selon l’APPE. Les rapporteurs ont seulement parlé de leur gain sans tenir de leurs multiples obligations. « Les rédacteurs du rapport attribuent faussement une marge bénéficiaire mirobolante aux compagnies sans prendre en compte les charges dont elles doivent s’acquitter. Il s’agit de montants desquels elles doivent payer les coûts associés à la commercialisation des produits pétroliers, puis leurs impôts », soutient l’association.

En Haïti, la question du pétrole se révèle un élément très important. Étant un produit transversal, sa rareté accouche automatiquement ce que les économistes appellent « l’effet de perroquet », c’est-à-dire une augmentation considérable du prix des autres produits sur le marché. Toutefois, malgré les différentes organisations existantes, on peut dire que ce secteur n’est pas vraiment régulé.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker