Nouvelle Constitution: vers la disparition du Sénat

(Trip Foumi Enfo) – Le comité en charge de la rédaction du projet de la nouvelle constitution remet en cause l’utilité du Sénat. Ce, suivant les considérations d’un groupe d’experts, a déclaré le sociologue Louis Pierre, membre de la commission, le mercredi 11 novembre .

L’un des membres du Comité Consultatif Indépendant pour l’élaboration du projet de la nouvelle Constitution, le sociologue Louis Pierre, a laissé entendre, le mercredi 11 novembre, que le Sénat pourrait être supprimé dans la nouvelle constitution. Selon l’avis d’un groupe d’experts, a-t-il dit, « le Sénat n’a aucune justification politique » du fait que sénateurs et députés partagent le même électorat.

Presque tous les membres du Comité sont favorables à l’instauration d’un régime présidentiel combiné avec une seule branche législative représentée par la Chambre basse. Ce changement permettra de modifier l’ossature du pouvoir en Haïti avec l’élimination du poste de Premier Ministre au profit du Poste de Vice-Président, a indiqué le professeur dont les propos ont été rapportés par Haiti Libre.

Un premier projet de Constitution sera prêt et mis à la disposition des organisations de la société civile, les médias, les organismes de défense des droits humains, entre-autres, pour analyse et proposition. La version finale sera rédigée en tenant compte de l’avis de différents secteurs, selon M. Louis Pierre.

Le Comité en charge de rédiger la première phase a été installé le 30 octobre dernier par le Président Jovenel Moïse au Palais National. Il est composé de Boniface Alexandre, ancien juge à la Cour de Cassation et ancien Président Provisoire de la République (2004-2006), Hérard Abraham, ancien Général en Chef des Forces Armées d’Haïti (FAd’H), Mona Jean, Louis Pierre et Emmanuel Eloi Jean, tous des universitaires.

Nombreux sont les secteurs de la vie nationale qui s’opposent à une nouvelle constitution. Cependant, le constat est palpable : la constitution de 1987, au-delà de garantir les droits et libertés individuels, n’arrive pas à apporter la stabilité, le progrès économique. Au contraire, elle sert les intérêts des élites économiques et politiques corrompus de ce pays.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker