Delphine Gardère Holdings prend les rênes de la Société Barbancourt

(TripFoumi Enfo) – La fille de Thierry Gardère, Delphine Nathalie Gardère, détient désormais 100% du capital social de la Société du Rhum Barbancourt. Dans un communiqué de presse publié hier vendredi 13 novembre 2020, il a été appris que la société familiale vieille de bientôt 159 ans n’a plus qu’un unique actionnaire, soit Delphine Gardère Holdings (DGH) qui promet d’apporter « une touche de modernité » à la plus ancienne entreprise haïtienne, durant son passage.

Tel que mentionné dans le communiqué rédigé depuis l’entreprise familiale sise à Damien, « dans la tradition familiale, la société continuera à être dirigée par Delphine Nathalie Gardère, fille de feu Thierry Gardère. » Ce faisant, « la Société du Rhum Barbancourt, créée en 1862 par Dupré Barbancourt, demeure ainsi une société haïtienne familiale, enracinée dans l’histoire et l’économie de son pays », toujours selon le texte.

Capitaine d’industrie, la nouvelle PDG de Barbancourt est également la représentante de la cinquième génération de la famille Gardère Et en héritière digne de ce titre, la jeune femme confie que son « but premier est de transmettre la société, dans les meilleures conditions, aux générations futures. » La gestion de Barbancourt sera donc « patrimoniale ». Aidée d’une équipe « jeune et dynamique », non seulement la tradition du meilleur rhum au monde et de la marque la plus prestigieuse d’Haïti va se perpétuer, « nous allons faire ce que nous n’avons pas été en mesure de faire depuis le séisme : ré-investir ! »

Des suites de la totale acquisition du capital social de la Société du Rhum Barbancourt, D. Gardère et Cie, Delphine Gardere Holdings (DGH) promet du lourd. « La Holding (DGH), que je contrôle, détient aujourd’hui, par un “leverage buy out”, 100 % des titres de la Société du Rhum Barbancourt », a indiqué madame. Cette évolution dans l’actionnariat de la société, peut-on lire dans le communiqué susmentionné, s’inscrit dans une volonté de réinvestissement en Haïti et d’accroissement du rayonnement international de la marque qui se fera avec l’appui de nouveaux partenaires stratégiques de distribution.

Dans les 5 prochaines années, Barbancourt va exporter davantage en cherchant à doubler ses capacités de production. Delphine Gardere Holdings (DGH) parle d’un projet de modernisation lente. Dans le cadre de ce même projet, la dame promet de veiller aux intérêts des 500 employés de la société et de plus de 3 000 planteurs.

En tant que patrimoine et de la famille Gardère et de Haïti, le rhum des connaisseurs « force à être humble », martèle la jeune mère de famille. À la croire, son père « serait fier de savoir que Barbancourt demeure une société Haïtienne et la pérennité de l’entreprise qu’il a dirigée pendant près de 40 ans est assurée par cette restructuration actionnariale. »

En effet, depuis le décès de Thierry Gardère, une querelle judiciaire avait éclaté entre l’ensemble des héritiers de Barbancourt,. Tous membres de la famille Gardère, ils avaient employé toute une batterie d’avocats destinée à faire prendre le contrôle de cette entreprise familiale que chacun revendiquait.

Avec Delphine comme principale cheffe, c’est un long épisode de sommations faites par les différents camps qui prend fin. S’exprimant là-dessus, la jeune mère de famille affirme que « Barbancourt ferme un chapitre difficile de sa longue vie et en entame un nouveau, ce vendredi 13 novembre 2020, dans sa 159e année. »

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker