Erica Joseph, 6 ans après avoir immigré au Chili, décroche sa maîtrise en Relations Internationales

(TripFoumi Enfo)- Les pays de l’Amérique Latine, notamment le Chili deviennent depuis ces 10 dernières années le nouveau Eldorado des immigrants haïtiens. Parmi les immigrés, il y a, ne serait-ce qu’un nom à retenir : Erica Joseph. Six ans après son arrivée dans le pays de Bernardo O’Higgins, elle a décroché sa maîtrise en Relations Internationales et Communications, et elle poursuit encore son très inspirant parcours.

Erica Joseph a quitté Haïti en mars 2010 alors qu’elle n’avait que 19 ans. Direction : Chili, sa nouvelle terre d’accueil. C’est là que cette jeune femme, une fois terminé ses études secondaires en Haïti, a déposé ses valises aux côtés d’un ami de sa mère. Arrivée au Chili 2 mois après le tremblement de terre meurtrier du 12 janvier 2010, elle a dû attendre un an plus tard, soit en mars 2011, pour qu’elle ait commencé à réaliser ses objectifs. »J’ai passé une année sans rien faire presque , parce que je ne parlais pas encore espagnol », se souvient-elle.

C’est fait. Après avoir passé un an dans l’apprentissage de la langue de Cervantès, l’ancienne élève du Lycée Marie Jeanne s’est fait inscrire à l’université « IP los Leones-Santiago » où elle parvient à obtenir son mémoire de licence en Relations Publiques et Communications en 2015. « Ce n’était pas facile pour moi. J’ai dû faire face aux différentes barrières ; linguistique, culturelle et même raciste », a expliqué l’aînée d’une famillle de 2 enfants (deux filles), tout en précisant qu’elle était la seule haïtienne de sa promotion.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Scolarité de licence bouclée en 2015 avec mention d’excellence, celle qui va fêter ses 31 ans de naissace le 7 juin prochain poursuit avec ses objectifs. Ainsi, en 2017, Erica Joseph a eu sa maîtrise en Relations Publiques et Communications à Universidad de Chile(IEI UCHILE) (l’université de Chili en français Ndlr). C’est sur la problématique de la migration que porte son travail : « La coopération internationale entre Chili et Haïti : la décentralisation de la coopération en terme migratoire (en français Ndlr), (la cooperación international entre Chile y Haïti : la descentralización de la ccoperación en temas migratorios ».

Elle est très pragmatique, cette jeune fille. En 2014, Erica a eu son premier boulot à l’ambassade d’Haïti au Chili alors qu’elle n’avait pas encore bouclé sa scolarité de licence. « J’allais réaliser mon passeport à l’ambassade. Étant là-bas, j’ai demandé à la secrétaire de me faire rencontrer monsieur l’ambassadeur. Elle m’a demandé si j’ai rendez-vous avec lui. Je dis non. La chance me porte ce jour-là, en conversation avec la secrétaire, monsieur l’ambassadeur a fait son apparition et s’est adressé à moi directement » se remémore-t-elle. Et d’ajouter : « après avoir rencontré le diplomate, j’ai eu un stage suivi d’un emploi comme agent communautaire entre 2014 et 2020 à cette institution. »

Erica Joseph est cette immigrante qui, n’en déplaise aux autres compatriotes haïtiens, arrive à réaliser ses objectifs et ce, malgré les difficultés rencontrées sur son chemin. « Je conseillerais aux jeunes haïtiens et surtout ceux qui vivent en terre étrangère de suivre le parcours inspirant d’autres jeunes « , a encouragé la jeune fille, tout en révélant à la redaction de TripFoumi Enfo qu’elle travaille, pour le moment, sur des projets personnels.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker