Amerique Latine

État d’urgence dans trois provinces de l’Équateur suite à de vastes mouvements de protestation

(TripFoumi Enfo) – La politique économique de l’administration en place ne plaît pas aux Équatoriens. Des milliers de militants politiques ont gagné les rues pour protester. Vandalisation. Bloquage des rues. Le gouvernement déclare l’état d’urgence dans trois provinces du pays.

Depuis le début de cette semaine, des actes de violence ont été enregistrés dans plusieurs régions du pays lors des manifestations organisées par la Confédération des nationalités indigènes de l’Équateur (Connaie) contre la politique économique du gouvernement en place.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

La Connaie annonce la continuité du mouvement. Le Chef d’État équatorien déclare l’état d’urgence dans la nuit du vendredi 17 juin 2022, à Pichincha, Imbabura et Cotopaxi.

Selon les infos parvenues à notre rédaction, de nombreuses routes sont bloquées dans plus de la moitié du pays et les affrontements avec les Forces de l’ordre ont fait au moins 43 blessés et 37 personnes ont été arrêtées.

« Nous ratifions la lutte au niveau national, indéfiniment. Dès maintenant, nous préparons la mobilisation des indigènes à Quito pour maintenir les protestations », a indiqué Léonidas Iza, le numéro 1 de la Connaie, cité dans un article de la RFI, publié samedi 18 juin 2022.

Ce pays est aussi frappé de plein fouet par l’inflation, le chômage et la pauvreté. Le prix du carburant a explosé ces derniers mois. Depuis 2020, le litre du diesel est passé de 1 à 1,90 dollar et l’essence de 1,75 à 2,55 dollars, poursuit RFI dans son article.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker