Joseph Lambert lâche Jovenel et se prépare à couper la tête de Fritz William Michel au sénat

Dans une interview exclusive accordée à l’équipe de Gazette Haïti dont l’autorisation a été donnée à TFE de relayer l’information. Le sénateur du Sud-est, allié du PHTK, supporteur de Jovenel Moïse menace de passer immédiatement dans l’opposition et se dit prêt à rejoindre la rue contre le président de la République qu’il qualifie d’amateur et sans maturité politique pour mener Haïti au bon port.

Lisez attentivement cette entrevue combien intéressante.

Je refuse de continuer à m’engager aux côtés d’un pouvoir qui refuse de comprendre que le pays est un tout et qu’à travers ses agissement, il nous mènera irrémédiablement vers une catastrophe socio-économique, politique et financière au détriment de la nation Haitienne, dixit Joseph Lambert qui s’est confié à Gazette Haiti lors d’une interview exclusive. 

C’est un Sénateur Joseph Lambert vif, incisif, tranchant qui a parlé au Journal. Il voulait parler sans langue de bois quand il devait aborder la gestion du pouvoir par Jovenel Moise et la grave crise qui en découle. 


Q- Bsr Mr le Sénateur! Merci d’accepter de vous confier à Gazette Haiti dans cette période de grave crise.
R– Tout le plaisir est pour moi 

Q- Vous étiez à deux occasions sur une liste des Premiers Ministrables et Jovenel Moise ne vous a pas choisi. Comment aviez-vous vécu cela? 
R– Avec tristesse, non pas pour moi-même, parce que j’avais choisi d’ hypothéquer 4 ans de mon mandat de Sénateur pour sauver la République et faire l’histoire. Malheureusement, il a raté le momentum. Je n’avais pas de souci pour construire et disposer d’une majorité. J’avais les coudées franches. Dommage. Je meurs de chagrin quand je vois que nous étions à deux pas de commencer à résoudre la crise politique qui ne fait qu’empirer de par la maladresse et la méfiance de Jovenel vis a vis de ses amis ou alliés.

L’histoire est têtue.

Q- Finalement, le Président Jovenel Moise a jeté son dévolu sur Fritz William Michel. Quelle est la tendance au niveau du Sénat s’il devait se présenter devant vos pairs ? 
R- Il serait débouté purement et simplement
Car le Président n’a plus de majorité au Grand Corps. Seul un Gouvernement de large consensus suite à un accord issu d’un vrai dialogue national conduit en dehors de Jovenel peut amener le pays sur la voie de la stabilite et du progrès 
Et pourquoi pas les élections?

Q– Pourquoi précisez vous en dehors de Jovenel? 
R– Il ne peut conduire aucune négociation ou dialogue. Son image est totalement dégradée et il n’est plus crédible aux yeux des tiers

Q- Jovenel Moise jouerait-il sur le temps pour arriver à la caducité du Parlement et du coup diriger par décrêt comme on le laisse entendre? 
R– La direction que semble prendre Jovenel Moise nous mènera à coup sur vers un chaos politique. Toute perspective de diriger le pays par décrêt nous plongera dans une crise sans fin. Je m’inscris en Faux contre ces agissements qui repugnent. 
Le sénat fonctionne en permanence et aucune instance voire même un Président de la trempe de Jovenel ne peut sous quel que prétexte que ce soit révoquer le mandat constitutionnel des Sénateurs en fonction. Diriger par décrêt est un artifice ou stratégie qui ne colle pas avec la réalité politique du moment. Il a tout intérêt à revoir ses cartes, qui, chaque jour, lui font défaut. 

Q– Au cas où l’institution Parlementaire ne pourrait plus jouer son role, seriez- vous prêt à rejoindre le souverain, la rue?
R– Clair, net, limpide et sans ambages! 

Q-Mais vous l’avez soutenu durant deux ans et demie?
R- Je refuse de continuer à m’engager aux côtés d’un pouvoir qui refuse de comprendre systématiquement que le pays est un tout et qu’à travers ses agissements, il nous mènera irrémédiablement vers une catastrophe socio-économique, politique et financière au détriment de la nation Haitienne. 

Q– Ne craignez-vs pas qu’on vous présente comme un aigri qui lâche Jovenel Moise pour n’avoir pas fait choix de vous comme son PM?
R– Croyez-vs que les mesures prises jusque-là par Jovenel sont de nature à résoudre la crise? Si oui je suis aigri dans le cas contraire j’ai bien raison 

Q– Comment voyez-vous vous la question de mise en accusation renvoyée Sine die?
R– Une épée d’Amoclès sur la tête de Jovenel 

Q– Vous avez conseillé Michel Martelly et vous êtes un allié de Jovenel Moise? Comment voyez- vous les deux hommes ?
R– Martelly a un Grand coeur. Il fait confiance à ses conseillers et les respecte. Ou bien on est conseiller ou s’improvise domestique. Je suis un vrai Général issu de l’INITE de l’immortel René Préval. 

Q– Serait-il prisonnier du camp PHTK? 
R– J’en doute fort! Le PHTK est très désappointé et ne partage pas les agissements de Jovenel. L’histoire retiendra! 

Q– Vous ne seriez pas entrain de dédouaner le PHTK comme régime? Comment ils le manifestent cette désaprobation? 
R– Les déclarations de Martelly à Enfrasa et celles de Edo Zenny 

Q- Gazette Haiti vous remercie pour cette interview exclusive 
R- A moi de vous remercier La Gazette

Toute de suite après la publication de l’entretien, des réactions tournent en boucle sur les réseaux en posant des questions sur la sincérité de Joseph Lambert pour assumer une telle mesure. Pour certains Lambert fait de la politique, il cherche les sympathies du pouvoir surtout après son rejet par Jovenel Moïse pour ne pas se présenter comme le premier ministre nommé ou désigné.

Pour d’autres, il veut se ressaisir et se mettre aux côtés du peuple haïtien. Une décision applaudie par des jeunes faisant partie de l’opposition politique. Est-ce qu’il va maintenir sa position? Il n’est que d’attendre.

Un dossier un suivre.. TFE

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker