Des enfants nés de mères violées et abandonnés par les soldats de la MINUSTAH en Haïti

Les soldats de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation et la Paix en Haïti (MINUSTAH) ont laissé des centaines d’enfants dans le pays qui ne connaitront jamais leurs pères.

L’étude sur la mission des Nations Unies dans le pays des Caraïbes touché par ce phénomène a révélé que des filles de 11 ans étaient tombées enceintes après avoir été abusées sexuellement.

Les soldats ont profité de la pauvreté de certaines filles pour les abuser sexuellement en échange de quelques pièces de monnaie » dans le but d’obtenir de la nourriture pour survivre. selon une étude menée par des universitaires britanniques.

En 2017, Sabine Lee, de l’Université de Birmingham, a dirigé l’équipe qui a réalisé plus de 2500 entretiens avec des personnes vivant en Haïti près des bases de l’ONU sur une période de trois.

L’étude a conclu que «des filles d’à peine 11 ans ont été l’objet d’agressions sexuelles. Elles ont été imprégnées des soldats de la mission des Nations Unies et ils ont laissé dans la misère plusieurs centaines d’enfants pour élever ».

Des soldats de moins de 12 pays différents, dont l’Uruguay, le Chili, l’Argentine, le Canada et la France, se sont avérés avoir imprégné des femmes locales, selon le rapport.

Selon Sabine Lee, il était impossible de déterminer le nombre exact de batards signés MINISTAH, mais elle a ajouté que la plupart des chercheurs et des représentants des ONG conviendraient que des centaines est une estimation crédible.

La mission des Nations-Unies pour la stabilisation en Haïti était éclaboussée dans pas mal de scandale sexuel. Certains de ces scandales impliquaient de jeunes adolescents. On se souvient du cas Jhonny Jean survenu à Port-Salut dans le sud du pays. Les batards sont malheureusement les seules preuves palpables de la présence militarie de l’ONU dans certains pays du tiers monde. Ils ont laissé derrière eux des Bébés MINUSTAH comme ils l’ont abandonné les Bébés MONUC au Congo en Afrique.

Back to top button
Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker